Les mères célibataires sont souvent à découvert... mais heureuses

Les mères célibataires sont souvent à découvert... mais heureuses
Les mères célibataires sont souvent à découvert... mais heureuses
On compte en France entre 1,5 et 2 millions de mères célibataires, un chiffre en constante augmentation. La principale difficulté pour ces « mamans solos » : boucler leurs fins de mois. Elles sont ainsi près d'une sur deux à déclarer finir leurs mois à découvert.
A lire aussi
Éliette Abécassis : les mères séparées de leur enfant "sont souvent suspectes devant la loi"
divorce
Éliette Abécassis : les mères séparées de leur enfant...


L’angoisse du découvert, elles connaissent. Les mères célibataires peinent à boucler leurs fins de mois et sont de plus en plus nombreuses à devoir jongler avec un compte bancaire dans le rouge. Selon une enquête Ipsos/Logica Business Consulting publiée lundi dans Femme Actuelle, près d’une maman en solo sur deux (45%) déclare ainsi terminer le mois à découvert. Et pour plus de la moitié de ces femmes (53%), la principale difficulté à gérer au quotidien est le manque d’argent.

Le sondage a interrogé 219 mamans célibataires et constate une situation inquiétante : 26% confient ne pas réussir à boucler leur budget sans être à découvert et une femme sur cinq a l’impression de s’en sortir avec de plus en plus de difficulté et craint de tomber dans la précarité. Une situation qui génère une certaine détresse chez beaucoup de mères qui élèvent seules leur enfant : plus d’une sur quatre éprouve fréquemment le sentiment qu’elle ne va pas s’en sortir.

L’argent ne fait pas le bonheur

L’enquête révèle néanmoins que 72 % des mères célibataires se déclarent heureuses. À la question « diriez-vous que vous êtes une femme heureuse ? », 60 % répondent « oui, plutôt » et 12 % « oui, tout à fait ». Côté éducation, ces femmes se considèrent autant capables que les autres d’élever leurs enfants et de leur transmettre des valeurs (80%). 72% des Français le pensent également. Quant à savoir si être élevé uniquement par leur mère pourrait porter préjudice à leur enfant, 76% des mamans solos estiment que les enfants élevés par une maman seule s’en sortiront aussi bien (76%), voire mieux que les autres dans la vie (19%). Seuls 16% des mères interrogées éprouvent le sentiment de ne pas être un bon parent. Mais en général, ces mères se reconnaissent beaucoup de courage (87%) et une forte capacité d’organisation (87%) pour réussir à élever seule leur enfant. D’ailleurs, près de 8 Français sur 10 estiment que les enfants élevés par une mère seule s’en sortiront aussi bien que les autres.

Loin de vivre dans l’inquiétude des conséquences que peut avoir pour un enfant la vie dans un foyer monoparental, une grande partie de ces mères en solo estiment au contraire qu’être élevé ainsi peut être un atout. Elles sont ainsi 48% à penser par exemple que leurs enfants sont mieux armés en termes d’autonomie que les autres.

En 2009, l’Insee estimait à 1,4 million le nombre de femmes élevant seules leur enfant, contre 240 000 pères célibataires : aujourd’hui, ce chiffre pourrait atteindre les 2 millions.

Télécharger l'enquête sur les mamans solos (pdf)

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Familles monoparentales : des K d'urgences pour Christine Kelly
Familles monoparentales : les nouvelles pauvres
Christine Kelly : son combat pour aider les familles monoparentales
Des propositions pour aider les familles monoparentales à Paris