Top 10 des secrets que l'on n'avouera jamais à ses parents

Top 10 des secrets que l'on n'avouera jamais à ses parents
Top 10 des secrets que l'on n'avouera jamais à ses parents
Dans la vie, il y a les anecdotes dont on est fière et les autres. Ces choses que l'on a faites enfant, adolescente ou adulte et que l'on n'ose pas révéler à ses parents, par peur de leur réaction. Et dans ce cas, l'âge ne compte pas. Même à 30 ans, ces secrets doivent rester cachés. Mais Terrafemina en a tout de même sélectionné quelques uns…
A lire aussi

Vous avez déjà fumé des substances illicites

Vous étiez jeune et insouciante. L’occasion s’est présentée et vous ne vouliez pas mourir bête. Vous avez testé. Vous n’avez pas aimé.
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce que vous passeriez illico du statut d’enfant modèle à celui de délinquant dealer de crack. Inimaginable !

Votre première expérience sexuelle ? C’était dans leur lit !

Des hormones adolescentes en ébullition, un petit copain qui s’impatiente et un week-end entier seule à la maison. Il n’en fallait pas plus pour que l’inévitable se produise. Vous n’en avez pas gardé un souvenir indélébile, si ce n’est la peur, dans les jours suivants que vos parents remarquent quelque chose.
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce que vous vous imaginez, 10 ans plus tard, lancer en plein milieu du repas dominical : « Papa, maman, vous souvenez-vous de ce week-end de novembre 1998 où vous m’aviez laissée seule pour la première fois ? Et bien Gaëtan et moi nous avons… » Non ? Nous non plus.

Un jour, vous avez volé dans un magasin. Et vous vous êtes fait prendre !

Ce nouveau rouge à lèvres, vous en rêviez. Au lycée, toutes les filles se pavanaient déjà avec. « Quoi de plus simple que de vous servir dans ce magasin ? », vous êtes-vous dit. C’était sans compter sur le vigile zélé de la parfumerie...
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce qu’aujourd’hui, il y a prescription.

C’est vous qui avez cassé ce vase que maman aimait tant

Ce grand vase que vous trouviez hideux trônait sagement sur la table de la salle à manger et l’instant d’après, il était brisé en mille morceaux sur le sol.
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce que, vous en êtes persuadée, la disparition de ce vase est un service rendu au monde de la décoration d’intérieur. Et, de toute façon, à l’époque, vous aviez accusé le chat.

Vos week-ends de débauche

Quand vous passiez vos week-ends chez votre meilleure amie Caro pour réviser vos examens, vous faisiez beaucoup de choses… sauf bosser.
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce qu’ils vous faisaient suffisamment confiance pour vous laisser des week-ends entiers de liberté, sans poser (trop) de questions ou chercher à vous contacter toutes les 2 heures. Aujourd’hui, même 15 ans plus tard, vous ne voulez pas qu’ils se sentent trahis.

Vos soirées sont toujours trop alcoolisées

Une soirée sans alcool c’est comme un Noël sans guirlandes pensent certains. N’en déplaise aux rabat-joie, vous êtes de ceux-là. Problème : vous finissez toujours la tête dans la cuvette des toilettes. Pas glam’.
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce qu’ils vous inscriraient aux alcooliques anonymes. Certes, vous aimez vous amuser. De là à en conclure que vous avez un problème avec l’alcool...

Vous fumez

Vous êtes accro à la nicotine et ce, depuis vos 17 ans. À cette époque, vous viviez toujours chez papa-maman, mais vous en êtes absolument certaine : ils ne se doutent de rien
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce que votre père ne s’est toujours pas remis du décès de sa sœur (votre tante donc), des suites d’un cancer du poumon. Il a d’ailleurs été le premier à faire une croix sur la cigarette après cet événement.

Vous vous êtes fait percer le nombril

Vous aviez 15 ans, c’était la mode à l’époque. Problème : une semaine après vous être fait percer, votre nombril s’est infecté. Vous avez souffert le martyre et vous avez dû retirer votre anneau.
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce que c’était une erreur de jeunesse. Aujourd’hui, il ne reste plus sur votre ventre qu’une cicatrice à peine visible.

Vous n’épargnez pas

Déjà 5 ans que vous avez fait votre entrée dans le monde du travail. Pourtant vous n’avez pas mis un centime de côté. Les vacances, les soirées, les restaurants, le shopping, ça coûte cher. Résultat : au moindre imprévu, vous êtes dans le rouge. Votre banquier ? Il voit rouge lui aussi.
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce que vous ne voulez pas passez pour une irresponsable. Contrairement à vous, vos parents ont toujours été plus fourmi que cigale.

Vous aimez (beaucoup) le sexe

Sexe en groupe, sextoys, Kâma-Sûtra réinventé : sur le plan sexuel, rien ne vous effraie. Au contraire, vous aimez tenter de nouvelles expériences, parce qu’ « il ne faut pas mourir bête » (bis).
Pourquoi vous ne leur direz jamais : Parce que dans les yeux de vos parents, et malgré vos 34 ans passés, vous serez toujours leur toute petite fille.


Pourquoi vous devriez tout leur dire : Quel âge avez-vous déjà ? 30 ans ? Plus ? C’est une raison suffisante, vous ne trouvez pas ?

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Ados : Cycloshows, des ateliers où parler de la puberté entre mères et filles
10 choses qu’on s’était promis de ne jamais faire quand on serait parent
Témoignages : la transmission de mère en fille