La PMA autorisée en prison

La PMA autorisée en prison
La PMA autorisée en prison
L'Académie nationale de médecine vient de rendre un avis favorable à la procréation médicalement assistée en prison, si et seulement si l'intervention est motivée par un motif médical. L'institution a en effet jugé que refuser la PMA en milieu carcéral aggraverait le sentiment de rejet de la société des prisonniers.
A lire aussi


La procréation médicalement assistée devrait prochainement être autorisée en prison. En effet, l’Académie nationale de médecine a rendu mercredi un avis favorable à cette opération.

« L'Académie nationale de médecine reconnaît que toute demande d'assistance médicale à la procréation en prison est a priori recevable à la condition qu'elle réponde aux dispositions de la loi de bioéthique en vigueur », indique l’autorité dans son rapport. En effet, la loi de 2011 relative à la bioéthique a confirmé la finalité exclusivement médicale de l'assistance médicale à la procréation.

Des demandes rares en milieu carcéral

L’Académie a par ailleurs précisé que les demandes de PMA concernant des détenus étaient rares, « presque toujours » motivées par une indication médicale et émanaient principalement de couples dont l’homme est en prison, ou d’autres dont les deux partenaires sont incarcérés.

C’est en 2011 que l’institution avait été saisie de la question de la procréation médicalement assistée en milieu carcéral. Dans son avis, elle justifie sa position en estimant que le refus d'une assistance médicale à la procréation « aggrave » le sentiment de rejet par la société des prisonniers.

Elle a en revanche exclu qu'une telle demande soit acceptée du seul fait que la détention est un frein à la procréation naturelle. Pour parer à ce qu’elle nomme l’«?infertilité sociale?», l'Académie préfère encourager le développement des unités de vie familiale et des parloirs familiaux en prison.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Infertilité : l'âge de l'homme en cause
La fertilité liée au groupe sanguin de la future maman ?
Stérilité masculine : des scientifiques parviennent à produire du sperme