Tâches ménagères : 636 milliards d'euros annuels non valorisés

Tâches ménagères : 636 milliards d'euros annuels non valorisés
Tâches ménagères : 636 milliards d'euros annuels non valorisés
En calculant le montant financier des heures de travail domestique non valorisées, l'INSEE permet aux corvées du ménage - un travail souvent assuré par les femmes, qui n'obtiennent que rarement de la reconnaissance - d'être mieux considérées. Si les heures passées à récurer, cuisiner, ranger et gérer les enfants étaient toutes rémunérées, leur valeur représenterait environ le tiers du PIB français.
A lire aussi


L’INSEE, l’Institut national des statistiques et études économiques, s’est penché sur le travail domestique des mères de famille, souvent sous-estimé et même méprisé. En donnant une valeur financière à tout ce travail, souvent considéré comme une corvée obligatoire, il est arrivé à un résultat pharaonique : 636 milliards d’euros par an, soit plus d’un tiers du PIB. Pour le calcul, il s’est appuyé sur les chiffres de 2010 et a utilisé le temps hebdomadaire moyen passé au travail ménager - 21h30, soit 3h04 par jour - et a considéré que ces heures seraient payées au Smic. 

32,8% du PIB de la France

Dans ces heures dédiées aux tâches domestiques, l’INSEE a pris en compte toutes les besognes qui peuvent être confiées à un salarié comme le bricolage, le jardinage, la garde d’enfants, le ménage ou encore la cuisine. Selon les critères pris en compte, l’institut est parvenu à un total de 42 à 77 milliards d’heures travaillées par an. Un résultat bien supérieur aux 38 milliards d’heures annuelles passées à travailler pour un salaire.

L’INSEE a aussi remarqué que pour les tâches domestiques de base (cuisine, ménage, enfants) les mères de famille étaient les plus sollicitées. Mais si l'on inclue toutes les corvées que l’on peut déléguer, les hommes rattraperaient leur retard et parviendraient à 33 heures par semaine, contre 34 pour leurs conjointes.

Crédit photo : Polka Dot

VOIR AUSSI

Ménage-équitable : logiciel intelligent pour couple en crise
Tâches ménagères : 3ème cause de séparation des couples
Faire le ménage rend plus heureux les hommes qui vivent en couple
Non, un homme qui fait le ménage n’est pas plus enclin au divorce !