Premier Noël chez la belle-famille : 5 conseils pour y survivre

Premier Noël chez la belle-famille : 5 conseils pour y survivre
Premier Noël chez la belle-famille : 5 conseils pour y survivre
Vous avez tiré à la courte-paille avec votre compagnon et il a gagné. Cette année, vous fêterez donc Noël chez ses parents, autrement dit, chez votre belle-famille. Cette perspective vous mortifie d’autant plus que c’est la première fois que vous passerez le réveillon loin des vôtres ? Ne paniquez pas et détendez-vous. Les 5 conseils qui suivent devraient vous aider à passer, malgré tout, un joyeux Noël.
A lire aussi
Elle lance le premier baby-foot mixte
News essentielles
Elle lance le premier baby-foot mixte


Soyez sur votre 31

Souvenez-vous de votre premier dîner avec votre cher et tendre. Vous aviez mis toutes les chances de votre côté en choisissant la tenue et la coiffure parfaites, associées à un joli make-up. Résultat, vous aviez décroché le gros lot : votre homme. Le soir de Noël, ce sera un peu la même chose, à ceci près que vous aurez la mission délicate de séduire vos beaux-parents. Parez-vous donc de vos plus beaux atours pour leur en mettre plein la vue.

A éviter :
Être trop sexy. Votre apparence compte car c’est la première chose que l’on verra de vous, d’où l’intérêt de la soigner. Mais, mieux vaut marquer les esprits par votre personnalité que par votre chute de reins ou vos jambes interminables. Apportez-donc quelques ajustements à votre tenue de séductrice en troquant, par exemple, votre mini-jupe en cuir contre un pantalon cigarette.

Soyez serviable

Le jour J, arrivez en avance et proposez votre aide pour terminer la préparation du dîner. Certes, il y a peu de chance pour que belle-maman accepte de vous laisser assaisonner la dinde, mais vous serez peut-être autorisée à mettre le couvert. Pendant et après le repas, n’hésitez pas non plus à aider à débarrasser.

A éviter :
Trébucher et casser la vaisselle en cristal...

Soyez (très) attentionnée

Inutile de vous demander de ne pas arriver les mains vides. Si possible, ayez un petit présent pour chacun des membres de votre belle-famille. Dans le cas contraire, offrez un joli cadeau à votre belle-mère mais, surtout et l’air de rien, réservez le plus beau à votre compagnon. Belle-maman verra ainsi à quel point il compte à vos yeux.

A éviter :
Oubliez le cadeau de votre belle-mère ou vous trompez sur la taille du pull en cachemire destiné à votre homme. Les mères ont le compas dans l’œil s’agissant de leurs enfants, même si ces derniers ont dépassé la trentaine. En cas d’erreur, elle ne manquera pas de vous le faire remarquer.

Soyez une mère (presque) parfaite

Briefez vos enfants plusieurs jours avant le réveillon. Expliquez-leur qu’ils ne devront ni faire de caprice ni quitter la table sans autorisation et encore moins piquer une crise parce que le cadeau offert par beau-papa ne leur plaît pas. Le but étant, vous l’aurez compris, de ne pas passer pour une mauvaise mère aux yeux de votre belle famille.

A éviter : Perdre votre calme parce que votre petite Agathe a décidé d’entamer une grève de la faim et lui hurler dessus.

Soyez sobre

Dans « fêtes de fin d’année », il y a « fête » ; et qui dit fête, dit, pour beaucoup d’entre nous, vin, champagne et autres cocktails. Toutefois, il serait préférable pour vous de considérer ce premier Noël chez votre belle-famille comme l’exception qui confirme la règle. Ceci dit, il n'est pas interdit d'accepter le verre proposé par beau-papa - un commentaire élogieux qui pourra vous faire passer pour une épicurienne sera toujours bienvenu chez les amateurs de bon vin. En revanche, interdiction formelle de vous resservir vous-même !

A éviter : Être « pompette » à la fin de la soirée. Premièrement parce que finir une soirée dans cet état n’a jamais été d’une grande élégance. Deuxièmement parce que beau-papa et belle-maman pourraient considérer que vous ne connaissez pas vos limites et en tirer des conclusions hâtives. Enfin parce que vos liens sont encore trop fragiles pour que vous leur montriez vos talents insoupçonnés d’acrobate dès lors que vous avez 2 grammes d’alcool dans le sang.

VOIR AUSSI

Noël en famille, plaisir ou supplice ?
Comme ta mère !
Noël dans la maison familiale : bonne ou mauvaise idée ?
Dix excuses pour éviter un repas de famille