Coût de la rentrée scolaire 2013 : un cartable à 98 euros en primaire

Coût de la rentrée scolaire 2013 : un cartable à 98 euros en primaire
Coût de la rentrée scolaire 2013 : un cartable à 98 euros en primaire
Cette année, le cartable d'un élève de primaire coûtera 98,04 euros à ses parents contre 136,43 pour celui d'un enfant entrant en sixième. C'est ce que révèle l'UFC-Que Choisir dans sa dernière enquête sur le prix des fournitures de rentrée.
A lire aussi


Au lendemain du versement, à près de trois millions de familles françaises, de l’allocation de rentrée scolaire, ces dernières vont désormais se ruer dans les magasins pour se soumettre à la corvée annuelle de l’achat des fournitures scolaires. Une dépense qui, selon l’association UFC-Que Choisir, pèse pour 41% dans le budget de rentrée des Français, loin devant l’habillement (22%), les frais de rentrée (14%) ou alors les livres (13%). Malgré tout, le portefeuille des parents sera quelque peu épargné cette année, le prix du cartable étant quasi-stable par rapport à 2012 (+0,6 %), soit moins que l’inflation qui s’établissait à +0,9 % en juillet. 

Ainsi, selon la dernière enquête sur le coût des fournitures de rentrée de l’association de consommateurs, le panier, hors cartables et équipements de sport, devrait s’établir à 98,04 euros pour les élèves du primaire et à 136,43 pour un enfant entrant en sixième. Mais si la grande distribution est parvenue à contenir les prix du cartable moyen, il existe une grande disparité entre des tarifs, selon  les produits. « Certaines fournitures scolaires ont vu leur prix reculer sensiblement par rapport à 2012, à l'image du stylo à bille Bic (-15%) ou du rouleau de ruban adhésif Scotch (-3%) », tandis que « d'autres ont subi une forte inflation : +6% pour la calculette Casio, +8% pour le stylo plume Waterman, +9% pour le crayon à papier avec gomme de Bic », note Capital.fr.

Quant à L’UFC, elle constate qu’au-delà du prix, la principale difficulté réside parfois dans le fait de « trouver les produits de la liste d’école » et met en garde les familles contre « les fausses économies payées "plein pot" ». L’association pointe en effet du doigt le manque de disponibilité des fournitures chez certains distributeurs. « À devoir ainsi rechercher d’un magasin à l’autre les fournitures manquantes, les promesses d’économies risquent vite d’être effacées par le plein d’essence », prévient-elle.

VOIR AUSSI

Rentrée 2013 : activités, recrutement et formation des profs... ce qui va changer à l'école
Fournitures scolaires : allégez votre facture chez Emmaüs
Allocation de rentrée scolaire : tout savoir sur ce coup de pouce du gouvernement aux familles