Les futurs papas privés de visites médicales de grossesse par le Sénat

Les futurs papas privés de visites médicales de grossesse par le Sénat
Les futurs papas privés de visites médicales de grossesse par le Sénat
Le Sénat a voté le 16 avril un amendement qui supprime les autorisations d’absence pour les futurs pères désireux de se rendre aux visites médicales obligatoires pendant la grossesse de leur conjointe. Cette disposition figurait dans la loi sur l’égalité hommes-femmes.
A lire aussi


Finalement les futurs papas ne bénéficieront pas d’autorisations d’absence pour assister aux visites médicales de leur compagne, à condition d'être marié ou pacsé avec elle. Le Sénat a retoqué l’article 2 bis B dans la loi égalité hommes-femmes qui leur permettait de bénéficier, au même titre que la future mère, de trois jours d’absence, correspondant à ces examens obligatoires pendant la grossesse.

>> Naissance, mariage, décès... Tout savoir sur les congés familiaux <<

Les droits des pères

« Si ces examens sont obligatoires pour la femme enceinte pour le suivi de sa grossesse, ce qui en justifie le paiement, il n’en est pas de même du conjoint, du pacsé ou encore du concubin. Il n’y a donc pas de raison d’imposer à l’employeur de maintenir le paiement du salaire pendant ces absences », argue l’amendement concerné.

Depuis 2002, les pères peuvent bénéficier d’un congé paternité d’une durée de onze jours après la naissance de leur enfant. Depuis le 1er janvier 2013, ce congé, rebaptisé « congé paternité et d'accueil de l'enfant », s'ouvre à toute personne vivant maritalement avec la mère, indépendamment de son lien de filiation avec l'enfant et de son sexe. Ce congé peut être pris directement à la suite des trois jours du congé de naissance également accordé au père au moment de l’accouchement de sa compagne et doit être pris dans les quatre mois suivant la naissance.

>> Congé paternité : 9 pères sur 10 n'en prennent pas la totalité <<

Plus d'actu sur : Les nouveaux papas

Paternité : Don't forget dads, le compte Instagram qui célèbre les papas
Au Danemark, une campagne encourage les papas à prendre un congé parental
Ce papa a fait écrire la petite souris à son fils (et la lettre est géniale)