Des perruques pour bébés ou comment créer des complexes dès le berceau

Des perruques pour bébés ou comment créer des complexes dès le berceau
Des perruques pour bébés ou comment créer des complexes dès le berceau
Une marque américaine commercialise des perruques pour les petites filles chauves à la naissance. Un accessoire qui en dit long sur la pression qui pèse sur les enfants - et en particulier les filles - dès leur plus jeune âge pour correspondre aux attentes des adultes.
A lire aussi


Vous en avez marre qu’on prenne votre petite fille de quelques mois pour un garçon parce qu’elle n’a pas un poil sur le caillou  ? Achetez-lui une perruque ! Dans son dernier numéro, le magazine Doolittle signale l’existence de « Baby Bangs », une marque américaine qui commercialise en ligne des perruques destinées aux petites filles. La fonction affichée de ces moumoutes girly à souhait ? Affirmer au monde entier que votre bébé « n’est pas un garçon ! »

Décrites comme des accessoires capillaires « très confortables, à l’apparence extrêmement naturelle, fun et à la mode, ces perruques sont vendues en effet comme une alternative pour les mamans dont les petites filles ont peu, voire, pas de cheveux. » Parce que personne n’ignore qu’être chauve est terriblement néfaste pour l’estime de soi des bébés...


>> Retoucher les photos de votre fille pour en faire une mini-miss grotesque, c'est possible ! <<

Les princesses ne sont pas chauves

Voici la philosophie de Baby Bangs, telle qu’elle est décrite sur le site : « A Baby Bangs nous croyons en la beauté de l’enfance. Nos créations uniques sont saupoudrées de magie afin d’inspirer émerveillement et fantaisie et de créer des moments mémorables à la magie mystique que vous et votre petite fille chérirez pour l’éternité. Car elle et sera toujours votre petite princesse ! »

Cette invention aussi inutile que ridicule montre bien à quel point les clichés sur les petites filles censées être des princesses ou des poupées jolies et mignonnes ont la dent dure. Au point de faire passer le fin duvet qui recouvre le crâne des plus jeunes pour une calvitie anormale devant être corrigée ou camouflée.

Et pourtant qu’y a-t-il de si infamant à être confondue avec un garçon à un âge où tous les bébés se ressemblent plus ou moins de toute manière, excepté bien entendu aux yeux de leurs parents ? 

>> Scandale autour des bikinis rembourrés pour les petites filles <<