Sexualité : les Français sont bien plus sages qu'on l'imagine

Sexualité : les Français sont bien plus sages qu'on l'imagine
Sexualité : les Français sont bien plus sages qu'on l'imagine
Selon une étude menée par le site de rencontres eDarling, les Français seraient plutôt classiques sur le plan des relations sexuelles. Pour la majorité d’entre eux, la chambre reste le lieu associé aux rapports intimes et les sextoys ne sont pas une option.
A lire aussi
3 habitudes healthy qui font du bien au corps... et à la planète
News essentielles
3 habitudes healthy qui font du bien au corps... et à la...


Contrairement aux idées reçues, la vie sexuelle des Français est loin d’être débridée. Une enquête menée par le site de rencontres eDarling auprès de 2 245 de ses membres montrent que ces derniers ne sont pas friands de nouvelles expériences dans le domaine de leurs relations intimes.

La preuve : le lieu de prédilection des sondés pour faire l’amour reste la chambre. Ils sont 64,5% à être très attachés à leur lit, loin devant ceux plébiscitant la salle de bain (6,5%), le bureau (0,5%) ou les transports en commun (0,2%). Côté pratiques, les personnes interrogées ne semblent pas faire davantage preuve d’imagination : 58,6% d’entre elles déclarent n’avoir jamais essayé de sextoys mais 33% seraient prêtes à tenter l’expérience.


Les femmes moins timides que leur partenaire ?

Sur ce point, les femmes sont d’ailleurs moins timides que les hommes puisque 50,6% des répondantes avouent s’être déjà servies de jouets érotiques, contre 34,4% des hommes. D’ailleurs, 35,5% de ces dernières affirment les utiliser régulièrement. Mais d’une manière générale, les femmes misent sur la lingerie pour éveiller le désir de leur partenaire. Une sur deux (56,3% exactement) estime que de jolis sous-vêtements les rendent plus désirables ; un point de vue partagé par 46,6% des hommes.

Sur le plan de la fréquence enfin, les résultats révèlent que les rapports sexuels ne sont quotidiens que pour 9,5% des Français ; ils seraient hebdomadaires pour la grande majorité d’entre eux. A noter enfin : dans les prémices d’une nouvelle relation amoureuse, près de 91% des répondants affirment attendre de quelques jours à quelques mois avant de succomber au plaisir charnel.

VOIR AUSSI

Sexe : un tiers des trentenaires couchent le premier soir
Couple : comment cultiver le désir ?
Le sex toy fait vibrer le cœur des Français
Pratiques sexuelles : révolution sous la couette ?