Infidélité : le Top 5 des excuses pour retrouver son amant ou sa maîtresse

Infidélité : le Top 5 des excuses pour retrouver son amant ou sa maîtresse
Infidélité : le Top 5 des excuses pour retrouver son amant ou sa maîtresse
Dîner entre amis, salle de sport, soldes, urgence professionnelle : un sondage réalisé auprès de 2 000 personnes par le site de rencontres extraconjugales Gleeden révèle les alibis les plus utilisés par les infidèles.
A lire aussi
Le comportement sexiste d'un candidat de "Top Chef" choque
News essentielles
Le comportement sexiste d'un candidat de "Top Chef" choque


Révéler la « vérité sur les petits mensonges brandis par les personnes mariées cultivant un jardin secret bien gardé » : c’est ce que promet le sondage réalisé par le site de rencontres extraconjugales Gleeden, qui nous propose un top 5 des excuses les plus souvent utilisées par les amants pour se retrouver.

Résultat ? À leur « officiel », les femmes annoncent en premier lieu un dîner entre copines (64%), quand les hommes optent en majorité pour l’alibi du dossier professionnel à boucler en urgence (71%). Viennent en seconde position les excuses (clichées) des soldes pour les femmes (61%) et de la salle de sport pour les hommes (68%).

Le reste du top 5 est composé, pour les femmes, de réunion de dernière minute (49%), de cours de fitness (36%) et d’expo en solo (17%). Lorsqu'ils ont rendez-vous avec leur maîtresse, les hommes, eux, vont officiellement boire un verre avec leurs collègues (53%), au cinéma seul (31%) ou passent saluer leur famille (14%). Sans surprise, on apprend dans ce sondage réalisé auprès des infidèles européens inscrits sur Gleeden, que les rencontre extraconjugales ont le plus souvent lieu à l'heure du déjeuner (52%) et de « 5 à 7 » (41%). Deux tranches horaires qui ne nécessitent pas de trouver une mauvaise excuse... 

VOIR AUSSI

Présidence de l'UMP : Fillon, jugé plus sexy, bat Copé dans le coeur des femmes mariées
Les femmes françaises, spécialistes de l'infidélité ?
Vote : 31% des femmes ont déjà menti à leur conjoint
Adultère : les plus diplômés sont plus infidèles