L'"eyeball licking", la nouvelle pratique sexuelle venue du Japon - vidéo

L'"eyeball licking", la nouvelle pratique sexuelle venue du Japon - vidéo
L'"eyeball licking", la nouvelle pratique sexuelle venue du Japon - vidéo
Après la passion que vouent certains aux orteils et autres parties du pied, les yeux sont-ils en passe de devenir eux aussi un objet de fantasmes ? Au Japon, une nouvelle pratique sexuelle pour le moins déroutante vient en effet de faire son apparition : l'« eyeball licking », qui consiste à lécher les globes oculaires de son partenaire. Pourtant, cette nouvelle tendance sexo n'est pas sans danger puisqu'elle provoque de multiples infections oculaires. Yummy !
A lire aussi

Au Japon, la nouvelle pratique sexo à la mode risque fort de reléguer définitivement les héros de Cinquante nuances de Grey au rang de pantouflards sous la couette. Son nom ? L'eyeball licking, qui consiste littéralement à lécher les yeux, et plus particulièrement les globes oculaires de son partenaire. Également appelé « oculolinctus », ce nouveau jeu fait fureur dans les cours d'école au Japon, mais serait aussi de plus en plus pratiqué dans l'intimité du couple. Mais succomber à la folie de l'eyeball licking est-il pour autant sans danger ?

La tendance sexo du moment

La pratique de l'oculolinctus risque-t-elle un jour de détrôner celles de la fellation et du cunnilingus ? Pour la version américaine du Huffington Post, qui a consacré un article à ce nouveau phénomène sexuel, c'est sûrement sans doute le cas. Une jeune femme de 29 ans leur a ainsi confié : « Mon petit ami a commencé à me lécher les yeux il y a quelques années et j'ai juste adoré. Je ne suis plus avec lui aujourd'hui mais j'aime toujours que les hommes me lèchent les globes oculaires. J'aime tout simplement ça parce que ça m'excite, comme sucer les orteils. Ça me fait des picotements. »
Le nombre de vidéos sur YouTube où l'on voit des jeunes s'adonner à la pratique du eyeball licking semblent lui donner raison. Mais c'est particulièrement au Japon que ce nouveau jeu fait fureur, et notamment ans les cours d'école, où les élèves se lèchent les yeux comme ils expérimentent les premiers baisers sur la bouche. C'est un enseignant qui a découvert cette nouvelle mode chez les bambins nippons après avoir remarqué que beaucoup d'entre eux exhibaient un pansement à l'œil. Dans un article pour le site Naver Matome, relayé par le site belge 7sur7, il explique : « Après la classe, un jour, je me suis rendu au gymnase. La porte était ouverte et deux étudiants y étaient. Un garçon et une fille. Ils étaient proches […] En observant bien, j'ai vu que le garçon léchait l'œil de la fille! Surpris, j'ai crié : "Que faites-vous? Arrêtez immédiatement !" Ils étaient si choqués qu'ils ont sursauté. La fille s'est mise à pleurer. Le garçon est devenu rouge. Pour essayer de les calmer, je les ai emmenés dans le bureau du concierge et j'ai écouté leur histoire. »
D'après le professeur, « près d'un tiers des enfants avaient léché le globe oculaire d'un autre ou se l'étaient fait lécher. »

Épidémie de conjonctivites bactériennes

Ce nouveau jeu sexuel n'a pourtant rien d'innocent et inquiète sérieusement le corps médical. Se lécher les yeux provoque en effet de nombreuses infections oculaires, et notamment des conjonctivites bactériennes de plus ou moins grande intensité. Mais ce n'est pas tout. Interviewé par le Huffington Post, l'ophtalmologiste David Granet met en garde ceux qui seraient tentés par le eyeball licking contre l'abrasion de la cornée causée par les stries de la langue. L'ophtalmologiste David Najafin va plus loin encore : si le lécheur a un bouton de fièvre, le risque de contracter un herpès dans l'œil n'est pas exclu, ce qui causerait de facto la perte de l'œil.



VOIR AUSSI
Le pénis des hommes, de moins en moins long ?

Mais pourquoi crie-t-on pendant l'amour ?

Est-ce que les femmes « bandent » aussi en dormant ?