Epilation du maillot : pour ou contre l'intégrale ?

Epilation du maillot : pour ou contre l'intégrale ?
Epilation du maillot : pour ou contre l'intégrale ?
Dans cette photo : Gwyneth Paltrow
Alors qu'elle a longtemps été plébiscitée, l'épilation intégrale du maillot est aujourd’hui source de nombreuses controverses : diktat, dangereuse pour la santé mais aussi source de plaisir. Quels sont les arguments pour ou contre ? On fait le point.
A lire aussi

L’épilation intégrale, un diktat ?

Une enquête publiée en février dernier dans le très sérieux Journal of sexual medicine s’est penchée sur l’épilation intégrale : une pratique devenue, selon cette étude, une nouvelle norme notamment chez les plus jeunes. Ainsi, 20% des 18-24 ans seraient adeptes du pubis totalement nu. Mais, pour les auteures, l’épilation intégrale ne relèverait pas d’un choix, car les poils seraient jugés comme socialement « négatifs » : « Par conséquence, notent les scientifiques, les options de s'épiler ou pas n'ont pas le même poids », expliquait-ils. « Le projet buisson », initié par l’agence britannique « Mother London », s’est d’ailleurs levée récemment contre ce diktat en publiant 93 photos de pubis plus ou moins poilus et montrer ainsi que chacune peut choisir de passer ou non par la case cire chaude.

Poil : 1. No Poil : 0.

>> "Project Bush" : 93 photos de pubis pour dire non au diktat de l'épilation intégrale <<

L’épilation intégrale, pour plus de plaisir ?

Mais, l’étude du Journal of sexual medicine a aussi révélé un autre chiffre bien plus en faveur des adeptes de l’épilation intégrale. Ces dernières, toutes méthodes confondues, seraient aussi celles qui auraient les scores de satisfaction sexuelle les plus élevés. Le no-poil, assurait-il donc plus de plaisir ? Pas sûr tout de même pour les scientifiques. En effet, impossible d’établir ce lien avec certitude pour les scientifiques : selon eux, il aurait fallu savoir si les femmes les plus à l'aise avec leur corps étaient aussi celles qui s’épilaient le plus ou à l'inverse si le dénuement pubien favorisait l'épanouissement sexuel. Mais, dans le doute, on accorde le point au No poil.

Poil : 0. No poil : 1.

>> Sexo : faut-il épiler le sexe des hommes ? <<

L’épilation intégrale, les hommes n’aiment pas les poils ?

Un sondage l’a affirmé : les hommes ne sont pas adeptes de l’épilation intégrale mais plutôt d’une taille soignée. La marque de cire Nads avait interrogé ces messieurs en avril dernier à ce sujet. Résultat, seuls 12% affichaient une préférence pour le sexe nu contre 43% pour le « triangle des Bermudes », 17% enfin disaient apprécier le ticket de métro. Quant aux femmes, interrogées par le site en ligne UK Medix il y a quelques jours, il semblerait qu’elles aussi trouvent ce concept dépassé : 45% ont reconnu « qu'elles en avaient marre de s'en occuper » et 62% ont d’ailleurs affirmé que leur partenaire préféré « le style naturel ». Même Gwyneth Paltrow se seraient laissé tenter, arguant en septembre dernier sur le plateau du « Ellen Degeneres », « afficher un look assez années 70 au-dessous de la ceinture ».

Poil : 1. No Poil : 0.

>> Sexualité : avec ou sans poils ? <<

L’épilation intégrale, plus hygiénique ?

C’est sûrement l’argument le plus souvent énoncé lorsque l’on parle d’épilation intégrale : l’hygiène. Et ici, si le no poil semble s’imposer d’avance face au pubis touffu, une étude menée par un dermatologue français en mars dernier invite à la réflexion. En effet, selon lui, les abrasions de peau au niveau du maillot causées par l’épilation favoriseraient l’apparition d’un virus très contagieux : le molluscum contagiosum. Le dermatologue a, en effet, recensé 30 cas entre 2011 et 2012 dans son cabinet, dont 93% étaient épilés. Mais dans ce cas, qu’elle soit « triangle des Bermudes » ou « intégrale », l’épilation apparait donc tout aussi dangereuse.

Poil : 0,5. No Poil : 0,5

>> Épilation orientale, à la cire, au rasoir... tout savoir sur les techniques d'épilation <<


Résultat : Poil : 2,5. No Poil : 1,5. Alors, l’épilation intégrale du maillot c’est bientôt fini ?

VOIR AUSSI

Sexe : les tue-l’amour qu’il ne vous pardonnera pas
Le sexe, crème de beauté numéro 1
Rihanna, Miley Cyrus : doit-on censurer les clips trop sexy ?
Notre vie sexuelle dépend-elle de la taille de nos fenêtres ?