Guide à l'usage des hommes : comment (bien) faire l'amour à une femme ?

2 photos
Lancer le diaporama
Pour faire jouir une femme, faut-il caler ses gestes sur ceux du porno ? Oh que non, malheureux ! Si de plus en plus d'hommes sont persuadés qu'en activant fièrement un clitoris comme un joystick, ou en rejouant les scènes entrevues mille fois sur Youporn, ils emmèneront leur partenaire aux sommets du plaisir, ils se trompent bien souvent. Messieurs, suivez plutôt les conseils de Sophie Bramly, notre experte en la matière.
A lire aussi

Il existe peu de manuels pour indiquer aux hommes comment bien faire l'amour aux femmes, alors que, à l'inverse, la prose pour conseiller celles-ci sur la façon d'être une irrésistible partenaire est entrée dans les mœurs depuis plus d'un siècle. Pourtant, les très bons amants, ceux qui aiment passionnément faire jouir les femmes, sans que cela ne passe nécessairement par leur pénis, ne sont pas si nombreux. Et les femmes, souvent mal à l'aise avec leur vulve, ne réclament pas un cunnilingus aussi facilement que les hommes demandent des fellations. Petit guide à l'usage des hommes.

>> Cours de fellation : apprendre à sucer n'est pas tromper ! <<


L'excitation des femmes passe aussi par les mots, plus un homme parle, complimente sa partenaire pendant l'amour, mieux elle pourra s'envoler dans les hautes sphères de l'extase. S'extasier devant ses seins, ses fesses, son sexe – les femmes savent peu à quel point il varie en taille, en couleur et en forme, avec des lèvres plus ou moins longues, passant de l'abricot au papillon avec la même grâce - permet de rassurer et donc à la partenaire de se détendre. Il est souhaitable de faire monter l'excitation en évitant d'aller droit au but.

>> Meetic, le site de rencontres le plus recommandé par les célibataires – Profitez de 3 JOURS GRATUITS* ! <<

Commencer par caresser son pubis et l'intérieur de ses cuisses, lécher le pli entre la cuisse et la vulve, et tarder avant d'approcher cette dernière, afin de faire doucement monter la fièvre. Puis, lécher ses lèvres, embrasser son sexe et la pénétrer avec la langue de façon à exciter le clitoris (dont la taille et la forme varient, comme le reste de la vulve). Le rythme de la langue doit être soutenu, et s'interrompre par moments pour venir jouer avec le clitoris. S'il durcit et devient plus visible, écarter les lèvres délicatement pour mieux le révéler, et agir avec la langue de façon similaire à ce que les hommes aiment concernant leur gland : le suçoter comme un bonbon.

L'art du cunnilingus

Le clitoris peut également être massé avec un doigt, à condition d'avoir été suffisamment humecté au préalable, pour ne pas irriter la peau fine à délicate à cet endroit. Il peut également pénétrer le vagin (deux doigts, c'est encore mieux) et masser la masse rugueuse qui se trouve sur la face antérieure, autrement dit, le point G. Un autre point sensible se trouve au fond du vagin (là où le gland appuie lors de la pénétration). Caler le rythme de la pénétration selon la respiration de la partenaire. Comme chez les hommes, l'anus est également un point très innervé et donc très sensible, qui peut également être sollicité avec le doigt (à condition d'être bien lubrifié).Lorsque l'excitation est à son comble, il est souhaitable de regarder la partenaire pour mieux comprendre le rythme attendu (le visage est parlant) ou de suivre le mouvement de ses hanches. Si elles s'élèvent, c'est sans doute le signe d'un orgasme imminent. Il faut maintenir le même tempo et ne surtout pas s'arrêter jusqu'au moment de l'orgasme et, lorsqu'il a eu lieu, ne surtout pas s'arrêter.

Passer, par exemple, la langue sous le clitoris, la lèvre supérieure touchant celui-ci. C'est le moment où le sexe d'une femme est le plus sensible. La période réfractaire d'une femme étant généralement de courte durée, la langue ou les doigts peuvent continuer de pénétrer le vagin après l'orgasme, et pourquoi pas, recommencer, pour lui donner une suite d'orgasmes, car l'excitation se prolonge pendant une heure (et les femmes multi-orgasmiques peuvent avoir un nombre impressionnant d'orgasmes en une heure). A l'inverse des hommes, la « re-descente » étant moins rapide, les caresses sur le corps et en particulier les zones érogènes, sont bienvenues, jusqu'à ce que le corps s'apaise. Plus on donne, plus on reçoit. Ceux et celles qui savent être attentifs au désir de l'autre et donnent sans compter, reçoivent généralement beaucoup en retour …

*Offre valable jusqu'au 03/08/2014 et uniquement pour toute nouvelle inscription.