Doit-on mettre du beurre dans son café pour rester productif toute la journée ?

Doit-on mettre du beurre dans son café pour rester productif toute la journée ?
Doit-on mettre du beurre dans son café pour rester productif toute la journée ?
Adieu coups de pompe et fringales. Invention d'un entrepreneur de la Silicon Valley, le "bulletproof coffee" vous promet énergie et concentration jusqu'à l'heure du déjeuner. Le principe ? Ajouter une cuillère de beurre dans son café du matin. Mais est-ce vraiment efficace et bon pour la santé ?
A lire aussi
Rester assis toute la journée rend idiot
travail
Rester assis toute la journée rend idiot

Ajouter une cuillère de beurre à son café du matin est-il le remède miracle pour booster notre concentration au bureau ? C'est en tout cas ce qu'affirme Dave Asprey, un entrepreneur de la Silicon Valley, qui a même donné un nom à sa drôle de recette : le bulletproof coffee.

Business man malin, Dave Asprey raconte avoir eu l'idée de pimper son café matinal lors d'un trekking au Tibet. Épuisé par l'effort et le manque d'oxygène, explique avoir retrouvé toute son énergie après avoir bu une mixture préparée par ses hôtes : du thé agrémenté de beurre de yak.

Il n'en fallait pas plus pour que Dave Asprey importe le concept du café au beurre et soit adopté par tous les hipsters de San Francisco et Brooklyn.

Est-ce que ça marche ?

D'après Dave Asprey, oui. L'entrepreneur s'est d'ailleurs depuis grassement enrichi grâce au bulletproof coffee en lançant sa propre marque de café au beurre et un régime amincissant. Énergétique et rassasiant selon ses dires, le bulletproof coffee aurait aussi des vertus amincissantes et favoriserait la concentration.

Bourré de bonnes graisses, le café au beurre régulerait notre production hormonale et alimenterait nos cellules en énergie. Il nous éviterait ainsi la sensation de faim et de fatigue qui nous accable généralement vers 11 heures du matin.

Le must, selon Dave Asprey ? Y adjoindre en plus une cuillère d'huile de coco, réputée pour sa haute teneur en triglycérides à chaîne moyenne (TCM), de bonnes graisses facilement absorbables par l'organisme.
"Quand on mélange du café pauvre en toxines avec du beurre et des huiles TCM, le beurre neutralise la sensation de faim tout en apportant au cerveau ce dont il a besoin, y compris les micronutriments", affirme Dave Asprey dans un entretien accordé à FOX News.

À une condition, toutefois : que le café soit garanti sans conservateur (donc non-industriel) et riche en antioxydants et que le beurre soit garanti sans sel et issu de vaches nourries à l'herbe.

Qu'en pensent les nutritionnistes ?

Malgré les promesses de Dave Asprey sur les vertus miracles du bulletproof coffee, les avis des experts sont partagés. Interrogée par Glamour , la micro-nutritionniste Valérie Espinasse souligne l'avantage de remplacer le sucre par des acides gras mais déconseille néanmoins de remplacer un petit-déjeuner complet par un simple bulletproof coffee.

Interrogée par Terrafemina, la nutritionniste Béatrice de Reynal est pour sa part d'un tout autre avis. "À mon sens, mettre une cuillérée de beurre dans son café n'a aucun intérêt nutritionnel. Au Népal ou au Tibet, les populations ont en effet l'habitude de mettre du beurre de yak rance et fermenté dans leur thé, mais elles vivent à une altitude beaucoup plus élevée et dans des conditions bien plus rudes qu'en France et à San Francisco", explique-t-elle.

Le bulletproof coffee, rassasiant et amincissant ? La nutritionniste émet à ce sujet de sérieuses réserves. "Que le beurre soit rassasiant en étant accompagné des protéines du pain, oui, puisque l'absorption de graisses permet de mieux assimiler les nutriments. Mais du beurre sans pain n'a aucun effet sur notre satiété. Mieux vaut prendre un petit-déjeuner complet, essentiellement composé de glucides complexes (pain, céréales) et d'un peu de protéines pour tenir jusqu'au déjeuner."

En conclusion, si le bulletproof coffee est sans danger pour notre santé, ses effets miracles sont sans doute à relativiser. D'autant qu'actuellement, aucune étude scientifique ne s'est encore penchée sur son cas.

À voir
Aussi