Google Chrome passe devant Internet Explorer

Google Chrome passe devant Internet Explorer
Le temps d’une seule journée, le navigateur Google Chrome est passé devant Internet Explorer, prenant ainsi la tête du navigateur web le plus utilisé au monde. Ce petit évènement a été enregistré par la société StatCounter.


Dimanche 18 mars 2012, Google Chrome a pris la place d’Internet Explorer (IE) le temps de cette journée. Le courbe se sont croisées et celle de Google Chrome était légèrement au-dessus de celle du navigateur de Microsoft. Ce dépassement n’est pas une grande surprise puisque Internet Explorer est principalement utilisé dans les entreprises, or le dimanche il n'y a pas énormément de monde dans les bureaux.


C’est donc ce dimanche 18 mars 2012 que la part de marché de Google Chrome a été évaluée à 32,71 %, qui dépasse de peu (voire très peu !) IE et ses 32,50 %. Quant à Firefox il se maintient fièrement à 24,8 %. Le lendemain tout est revenu à la normal et IE pointait à 36 %, Google Chrome à 30 % et Firefox à 25 %.


StatCounter est une compagnie qui édite un logiciel pour mesurer le nombre de visites sur un site Web. Or elle n’est pas la seule et les statistiques sont divergentes un peu (voire beaucoup !). En effet, la société Net Applications place IE à 53 %, soit largement en tête. Viennent ensuite Firefox (21%) et Google Chrome (19%).


Mais aussi surprenant que les résultats puissent paraître, ils sont cohérents. Net Applications utilise et récupère des données des navigateurs de près de 160 millions de visiteurs par mois sur un réseau de plus de 40 000 sites web. Net Applications base ses statistiques en fonction des données démographiques de la CIA. Mais l’entreprise prend également en compte la technologie de prérendu de Google Chrome. Le navigateur web charge des pages invisibles pour l’utilisateur, ce qui peut fausser les statistiques.


En ce qui concerne StatCounter, ses statistiques s’appuient sur un périmètre de trois millions de sites Web et l’entreprise n’applique pas de pondérations artificielles.


En clair, les techniques de statistiques sont différentes d’où les résultats différents. Vous l’aurez compris, pour Microsoft c’est Net Applications qui a raison et pour Google c’est StatCounter.