Ce que François Hollande propose pour l'égalité femmes-hommes

Ce que François Hollande propose pour l'égalité femmes-hommes
Ce que François Hollande propose pour l'égalité femmes-hommes
Dans cette photo : François Hollande
Gouvernement paritaire, ministère des Droits des femmes, contraception gratuite pour les jeunes filles ou encore lutte contre les violences faites aux femmes : François Hollande met au cœur de sa campagne la question de l'égalité femmes-hommes et annonce ses propositions.
A lire aussi
"J'ai entendu des propos sexistes tout au long de mes études de médecine"
News essentielles
"J'ai entendu des propos sexistes tout au long de mes...


Vendredi midi François Hollande répondait à son QG de campagne à l’appel pour l’égalité femmes-hommes lancé par le pôle « Egalité femmes-hommes » de son équipe de campagne. Face à une centaine de signataires de cet appel et à la presse, il a donné sa vision du féminisme et énoncé ses propositions en la matière en cas de victoire à l’élection présidentielle.
Parmi ses annonces phares, sa volonté d’établir la parité en politique. « Je construirai un gouvernement paritaire », a annoncé le candidat socialiste, avant d’ajouter qu’il rétablirait un « ministère du Droit des femmes ». Il par ailleurs assuré qu’il supprimera « les dotations de l’Etat aux partis politiques qui ne respecteront pas la loi sur la parité ».

Un délai d’un an pour appliquer l’égalité salariale
Sur la question de l’égalité salariale, François Hollande a annoncé que les grandes entreprises « auront un délai d'un an pour se mettre en conformité avec la loi sur l'égalité salariale ». Celles qui ne respecteraient pas cette loi dans le délai imparti perdront « le bénéfice d’exonération des cotisations salariales » qui concernent certains employés.
Le député corrézien a ensuite abordé la question de la santé, en réaffirmant sa volonté de voir le droit à la contraception respecté et de donner aux jeunes filles un accès gratuit à la contraception. « Chaque jeune fille devrait pouvoir avoir un accès gratuit à la contraception », a-t-il estimé, après avoir rendu hommage à Simone Veil, une femme « qui n’est pas de gauche », et qui a lutté pour ce droit. Par ailleurs, face aux difficultés rencontrées par certaines femmes pour avoir accès à l’IVG, François Hollande a plaidé pour qu’il y ait un centre IVG « dans chaque établissement hospitalier » de France.

La France, patrie des droits de la femme
En abordant ensuite la question des violences faites aux femmes, le candidat socialiste a ensuite affirmé que le « combat pour l’égalité est un enjeu national et international ». Selon lui, la France est observée en tant « que patrie des Droits de l’Homme, et donc des droits de la femme », et se doit de « porter soutien, solidarité et assistance aux femmes victimes ». F. Hollande a rappelé que « la lutte contre l’insécurité » est l’un de ses engagements afin de protéger les femmes. Il a par ailleurs réaffirmé sa volonté de multiplier « les lieux d’accueil et d’hébergement des femmes victimes de violences », tout en dénonçant le fait que la France compte déjà « trop de lois inappliquées »  et ineffectives à ce sujet.
François Hollande a enfin rappelé l’importance de l’éducation et de l’école pour changer « les mentalités », soulignant que la lutte pour l’égalité entre hommes et femmes doit se mener « partout » et touche « toutes les catégories sociales ». Il a tenu à réitérer que la laïcité garantit « le respect, la liberté et l’égalité hommes-femmes. « Le combat laïc, c’est aussi le combat pour l’égalité homme-femme », a-t-il conclu.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Les féministes interpellent les candidats à la présidentielle
Présidentielle 2012 : les 60 engagements de François Hollande
François Hollande ou « la force du gentil »
François Hollande/Nicolas Sarkozy : opposition frontale

À voir
Aussi