Législatives 2012 : la campagne officielle est lancée

Par
Publié le 21 mai 2012

Législatives 2012 : la campagne officielle est lancée

© AFP
6591 candidats sont en lice pour les élections législatives qui auront lieu dans moins d'un mois. Le coup d’envoi est donné lundi pour la campagne, avec pour enjeu pour la gauche au pouvoir de disposer d'une majorité à l'Assemblée.


J- 21 pour le premier tour des élections législatives. Alors qu'il a été investi le 15 mai dernier, François Hollande voit démarrer la campagne pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochains, tournant crucial pour pouvoir bénéficier de la majorité à l’Assemblée nationale. Installée à la présidence de la République, la gauche attend de disposer de la majorité afin d’appliquer sa politique. La veille de son investiture, François Hollande, parlant une dernière fois devant le PS, avait réclamé une majorité « large ». De même, Manuel Valls estimait le 7 mai qu' « une cohabitation au mois de juin, cela n'aurait aucun sens ».

Redécoupage des circonscriptions
Les scrutins de 2012 seront marqués par une innovation majeure par rapport à 2007 : 330 circonscriptions sur 577 ont été redécoupées dans 67 départements, et onze ont été créées pour les Français de l'étranger. Seuls les candidats ayant obtenu 12,5% des suffrages au premier tour pourront se maintenir au second.
Or, le taux de participation risque d’être bien moindre que celui affiché lors de l’élection présidentielle : en effet, en 2007, on comptait un taux d’abstention au premier tour de près de 40%.
Selon les derniers sondages, la gauche se positionne en tête pour les législatives, remportant entre 45 et 46% des suffrages tandis que la droite parlementaire est créditée d’entre 32 et 33% des voix, face à un Front National situé entre 12 et 16%.
Reste que les trois partis de gauche, PS, EELV et PRG ont échoué à trouver un accord avec le Front de Gauche sur des candidatures uniques dans les circonscriptions où la gauche risque pourtant l’élimination dès le premier tour. Le Front de Gauche entend bien en effet surfer sur la dynamique enclenchée par Jean-Luc Mélenchon lors de la présidentielle afin de gonfler son nombre de députés.

Vague rose ou bleu marine ?
A droite, on espère une inversion des tendances favorable à la majorité sortante. « Le pays n'est pas traversé par une vague rose », a souligné l’ancien Premier ministre François Fillon commentant l'écart réduit entre François Hollande et Nicolas Sarkozy au soir du second tour de l’élection présidentielle. La campagne de la droite joue sur la nécessité d’apporter un « contrepoids » à la concentration des pouvoirs dans les mains de la gauche, qui détient actuellement l’Elysée, le Sénat mais aussi la plupart des départements, régions et grandes villes.
Il faudra cependant compter avec l’extrême droite et la vague « bleu marine » promise par le Front National. Marine Le Pen, forte de ses 17,9% lors de la présidentielle, appelle à un « rassemblement bleu marine » : avec une participation proche de celle de 2007, les candidats devront atteindre 21% des voix pour être au second tour. Une configuration qui laisse penser à des duels FN – PS ou FN – UMP au second tour plutôt qu’à des triangulaires.
Du côté du centre, les législatives s’annoncent difficiles. Suite au faible score de François Bayrou à la présidentielle (9,1%), le MoDem est privé de dynamique et M. Bayrou n’est même pas assuré d’une victoire dans son fief des Pyrénées-Atlantiques, où il est arrivé en troisième position lors du premier tour de l’élection présidentielle.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Législatives 2012 : Dati laisse la place à Fillon à Paris
Sondage Législatives 2012 : la gauche favorite mais plus de voix pour la droite
Législatives 2012 : la fronde des élues UMP de Paris
Législatives 2012 : où sont les femmes ?
Législatives 2012 : Mélenchon se présente à Hénin-Beaumont contre le FN

Voir aussi :  politique    elections    france   
 

Commenter

6 commentaires

miloue - 21/05/12 10:59
On verra bien les résultats dans quelques semaines maintenant
Delphine.R - 21/05/12 11:04
Rose j'espère, parce que mettre la gauche au gouvernement pour pas la faire gouverner au final je vois pas l’intérêt ^^
omaha - 21/05/12 12:40
dans certaines villes cela va être une réelle bataille entre des gros candidats, en espérant en effet que la gauche sera sur représentée
alexandrine - 21/05/12 12:47
Je n'ai aucune idée pour le moment de la véritable tendance, que des sondages et des approximations nous indiquent plus ou moins la couleur, pour l'instant rien n'est défini, on verra bien.
omaha - 21/05/12 12:48
de notre côté, c'est plutot gauche je ne pense pas que nous aurons de surprises
country33 - 21/05/12 13:54
Je en sais pas ce qui s epassera car le sprévisions jusqu'à maintenant ce sont bien trompée mais dans certaines régions les socialistes se retirent plutôt que d'affronter les autres partis.

Entreprises partenaires

Fermer