Société
A-t-on le droit de serrer la main gauche de son interlocuteur ?
Publié le 30 juillet 2013 à 15:25
Par Ide Parenty
On connaissait l'importance d'une poignée de main assurée dans le monde de l'entreprise, mais moins l'impact du choix de celle tendue. Plusieurs études se sont penchées sur la question : quelle main peut-on donc serrer ?
A-t-on le droit de serrer la main gauche de son interlocuteur ? A-t-on le droit de serrer la main gauche de son interlocuteur ?© Thinkstock
La suite après la publicité


Notre corps parle pour nous. Et la poignée de main, premier contact avec notre interlocuteur, est essentielle : elle ne doit être ni trop molle, ni trop moite, ni trop ferme, sous peine de passer au choix pour un mou du genou, un grand stressé ou un imbus de sa personne. D’ailleurs, 87% des DRH disent y accorder de l’importance. Le gouvernement australien a même récemment publié le top 10 des pires poignées de main au bureau.

Serrer la main droite en arrivant et la gauche en repartant

Mais au-delà de la façon dont celle-ci est exécutée, le choix de la main -gauche ou droite- à serrer aurait aussi son importance. Selon une étude des Universités du New Jersey et du Massachusetts, une poignée de main droite activerait l’hémisphère gauche du cerveau, zone liée à la mémorisation. Celui qui aurait en revanche tendance à tendre la main gauche, stimulerait l’hémisphère droit, celui qui rappelle les informations déjà emmagasinées. L’idéal serait donc -pour les ambidextres !- de serrer alternativement la main droite en arrivant et la gauche en repartant.

Émotions d’approche versus émotions de retrait

Sachant que nous serrons en moyenne cinq à sept mains par jour, l’exercice semble compliqué. Mais bonne nouvelle pour les 90% de droitiers dans le monde, une autre étude montre que la main droite serait bien celle qu’il faudrait empoignée. Pour les chercheurs, en activant l’hémisphère gauche du cerveau, cette poignée de main là provoquerait des émotions d’approche comme la colère ou la joie. Tandis qu’à gauche, elle favoriserait les émotions de retrait telle la peur et la tristesse.

VOIR AUSSI

Entretien d'embauche : les 5 attitudes qui vous trahissent
Entretien d’embauche : 8 conseils pour adopter la bonne attitude face à un employeur
Entretien d’embauche : 6 attitudes à ne pas négliger face à un recruteur
Top 10 des questions étranges posées lors d’entretiens d’embauche
Premier jour de boulot : la bonne tenue mode d'emploi

Mots clés
Société emploi travail bureau entretien
Sur le même thème
"La place des femmes est à la maison" : cette équipe indigène de softball féminin a défié le machisme au Mexique
cinéma
"La place des femmes est à la maison" : cette équipe indigène de softball féminin a défié le machisme au Mexique
2 juin 2024
Est-on condamné·e à finir solo quand on cherche l'amour à Paris ? play_circle
Lifestyle
Est-on condamné·e à finir solo quand on cherche l'amour à Paris ?
12 avril 2024
Les articles similaires
"Beurette" : un terme abject employé, au calme, pour désigner Rachida Dati play_circle
Société
"Beurette" : un terme abject employé, au calme, pour désigner Rachida Dati
8 février 2024
Pour Miou-Miou, le cas Gérard Depardieu "relève de la psychiatrie" play_circle
Société
Pour Miou-Miou, le cas Gérard Depardieu "relève de la psychiatrie"
14 février 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news