Solidaires, écolos, inclusives : 8 applis pour aider l'autre au quotidien

Des applis solidaires pour aider les autres
2 photos
Lancer le diaporama
Avoir votre smartphone dans les mains ne vous empêche pas de les tendre à autrui - bien au contraire. La preuve avec huit applis aussi solidaires qu'inclusives.
A lire aussi

On dit de votre smartphone qu'il vous rend passif. Individualiste. Vous déconnecte totalement de votre entourage. Et bien, ce n'est pas (totalement) vrai. Car aujourd'hui, un grand nombre d'applications vous permettent d'aider autrui, d'agir contre les inégalités, pour l'environnement et le bien-être commun. Des initiatives solidaires qui n'exigent que deux de vos clics mais peuvent beaucoup, beaucoup apporter. Suivez le guide.

Lpliz

Le concept : Lpliz ("help, please!") permet de rendre visible ce qui ne l'est pas toujours. On s'explique : cette application s'adresse à ceux et celles dont le handicap, temporaire ou irréversible, n'est pas forcément apparent. Il peut être la conséquence d'une maladie, ou d'un accident. En cas d'embarras et après avoir préalablement détaillé leur profil, ces "Lplizers" décrivent ce qui les affecte sur l'instant et l'aide dont ils ont besoin, auprès des "pisteurs bienveillants" (vous, moi) à proximité. Ceux-ci reçoivent immédiatement une notification et peuvent foncer leur prêter main forte. L'adage de l'appli' ? "Un monde meilleur, ça commence par de petits gestes".

Dans le même genre : Help Around met en relation les personnes diabétiques entre elles. L'idéal pour s'entraider en cas de situations urgentes - malaises, pertes de médicaments et accidents.

En savoir plus : Le site de Lpliz.

PopMoms

Le concept : L'ambition de PopMoms est de révolutionner la vie des parents. Une utopie ? On vous l'accorde, mais l'outil offre heureusement des services bien plus pragmatiques. On s'y connecte pour détailler nos envies : besoin de nounou, de babysitting ou de covoit'. Suite à quoi, l'application nous informe des papas ou mamans disponibles à proximité. Bref, PopMoms est une alternative aux réseaux de voisinage type Welp, Mon Super Voisin ou Smiile, mais uniquement dédié aux darons et daronnes. De quoi soulager quelque peu votre charge mentale et - surtout - celle des autres. Et, pourquoi pas, faire de chouettes rencontres entre "pop-parents actifs" (un lexique griffé "PopMoms" pour vous expliquer que vous êtes cool).

Dans le même genre : Vous souhaitez trouver la nounou de nuit de vos rêves ? Ma bonne fée est faite pour vous. Cela fait deux ans que cette appli' nous met en relation avec des baby sitters, auxiliaires de puériculture et infirmières puéricultrices professionnelles.

En savoir plus : Le site de PopMoms.

HopHopFood

Le concept : En devenant HopHopFooder - une bête création de compte suffit - vous pourrez proposer en ligne les produits alimentaires, mais aussi d'hygiène et d'entretien, que vous souhaitez donner à ceux et celles qui en ont besoin, au lieu de vous en débarrasser trop hâtivement. Il vous faudra simplement préciser la quantité et la date de péremption (approximative ou non) des aliments en question. Ceux et celles qui le souhaitent pourront dès lors organiser leurs petits paniers. HopHopFood est l'une des nombreuses applis anti gaspi qui, en plus de porter une vision solidaire des services dits "entre particuliers" et de lutter contre la précarité alimentaire, valorise des convictions écolos dans l'air du temps.

Dans le même genre : 1/3 de la production alimentaire mondiale est gaspillée. TooGoodToGo répond à cet enjeu planétaire en sensibilisant les commerçants et leurs usagers au recyclage alimentaire. Ceux qui s'y inscrivent indiquent au détail leur stock d'invendus et incitent autrui à venir les "décharger".

En savoir plus : Le site de HopHopFood.

I Wheel Share

Le concept : I Weel Share, c'est d'abord l'histoire d'Audrey Sovignet, sa co-instigatrice. C'est en se rendant compte de l'inadaptation totale de la ville aux trajets de son frère Lucas, tétraplégique, que cette trentenaire entrepreneuse a décidé de créer une application à même de renseigner les personnes en situation de handicap sur l'accessibilité des lieux qu'elles fréquentent. Les données relatives à ces lieux - et surtout les expériences que l'on en tire, bonne ou mauvaise - sont détaillées par les usagers, par le biais d'un système collaboratif de géolocalisation. Le tout alimente un chatbot, dénommé Wilson (oui, comme le ballon dans Seul au monde). Un "majordome des bons plans handicap" conçu pour guider les personnes en situation de handicap dans leur cheminement quotidien. Pour participer à faire bouger les choses, on commencera à se tenir au courant des avancées de l'appli en intégrant sa communauté Facebook.

Dans le même genre : Streetco, le GPS piéton collaboratif adapté aux personnes à mobilité réduite.

En savoir plus : Le site de I Wheel Share.

App Elles

Le concept : C'est le projet d'une vie, celui de Diariata N'Diaye. Avec App'Elles, l'artiste et activiste nous sensibilise aux violences faites aux femmes. Son appli mobile solidaire permet aux victimes de violences d'être mises en lien rapidement avec des ami.e.s, les secours, des associations, mais aussi d'autres interlocuteurs et interlocutrices. En tant que témoin, vous pouvez agir en apportant votre assistance, votre "signalement" et votre soutien face aux situations d'agression. Les notions phares d'App'Elles ? La vigilance et la solidarité.

Dans le même genre : Handsaway, l'application qui permet de signaler les agressions sexistes et sexuelles dans la rue, et a même pour projet de cartographier les lieux d'aide aux victimes.

En savoir plus : Le site de App-Elles.

BeMyEyes

Le concept : Prêter vos yeux à ceux qui en ont besoin. Dit comme ça, le principe de BeMyEyes semble tout droit sorti de Black Mirror, mais il n'en est rien : il s'agit tout simplement d'un système d'assistance visuelle. Son fonctionnement est simple comme bonjour. Vous vous inscrivez tout d'abord en tant que "volontaire", en précisant votre langue maternelle et votre fuseau horaire. Si un utilisateur malvoyant demande de l'aide, vous recevez immédiatement une notification. En acceptant sa requête, la caméra de son téléphone se met en marche. Vous percevez alors son environnement et, grâce à la connexion audio, êtes capable de l'aider au mieux pour le sortir des problèmes d'orientation qu'il rencontre. Au sein d'une société qui a tendance à invisibiliser le handicap, BeMyEyes mise tout sur le volontariat. Et nous rappelle la force humaniste des nouvelles technologies.

Dans le même genre : Par le biais d'un système d'intelligence artificielle tout aussi étonnant, Seeing AI décrit leur environnement aux personnes en situation de déficience visuelle. Une sorte de langage sur-connecté au service du handicap.

En savoir plus : Le site de BeMyEyes.

Homeless Plus

Le concept : Homeless Plus géolocalise les personnes sans domicile fixe à proximité de chez nous - et avec leur accord (car eux aussi sont inscrits sur la plateforme). S'y rendre, c'est rejoindre un vaste réseau fait d'associations et de commerçants. On s'y connecte sans hésiter pour répondre aux besoins des sans-abris, leur tendre un bon café chaud ou une main amicale, mais aussi prôner une vision de l'entraide qui passe par l'éthique bio, en offrant les vêtements (ou les couvertures !) d'où l'on ne se sert plus et les aliments que l'on ne consommera pas. Malin.

Dans le même genre : Un AirbNb pour les femmes sans-abris. C'est là l'idée aussi logique que civique du réseau d'hébergement solidaire Merci pour l'invit'.

En savoir plus : Le site de Homeless Plus.

KM for change

Le concept : Des kilomètres pour le changement. Avis aux avides de running : avec l'application KM for change, les kilomètres que vous parcourez sont convertis en dons, lesquels seront directement reversés à un projet associatif - choisi au préalable par l'utilisateur et l'utilisatrice. On y booste son organisme en faveur des initiatives les plus solidaires. Un joli exemple de ce que l'appli intitule "la solidarité connectée".

Dans le même genre : "Changer le monde est un sport d'équipe" nous assure de son côté le logo de Charity Miles. Et pour cause : après avoir lancé cette application, chaque mile parcouru - en tant que coureur ou cycliste - sera converti en dollars. A raison de 25 cents le mile. Plus qu'un don de soi, un effort pour les autres.

En savoir plus : Le site de Km for change.