Arielle Dombasle n'a jamais eu envie d'avoir des enfants

Arielle Dombasle - Inauguration de l'exposition "Lumière! Le cinéma inventé!" au Grand Palais à Paris, le 26 mars 2015.
Arielle Dombasle - Inauguration de l'exposition "Lumière! Le cinéma inventé!" au Grand Palais à Paris, le 26 mars 2015.
Dans cette photo : Arielle Dombasle
A 56 ans, Arielle Dombasle mène une vie à 100 à l'heure. Comédienne, chanteuse et artiste tout court, elle avoue n'avoir jamais eu envie d'avoir des enfants, cela afin de pouvoir rester une " éternelle jeune fille ". Un choix totalement assumé.
A lire aussi
Tony Parker : plus que jamais heureux avec sa femme Axelle et leurs deux enfants (photos)
sport
Tony Parker : plus que jamais heureux avec sa femme...

A une époque où il est toujours aussi difficile pour les femmes de faire comprendre qu'elles peuvent ne pas avoir envie de devenir mères, Arielle Dombasle - 56 ans - ne cache pas que la maternité ne lui a jamais réellement donné envie :

"Je n'explique pas forcément ce choix, c'est une décision inconsciente. Je l'ai prise très tôt. Je voulais être une éternelle petite fille, puis une éternelle jeune fille et j'ai toujours su que je serais une femme qui n'aurait pas d'enfant ", explique l'artiste dans les colonnes de Psycho Seniors.

Une décision que l'artiste ne regrette aujourd'hui pas le moins du monde comme elle l'explique dans cet entretien où elle avoue être tout de même la " maman " de nombreuses personnes, notamment de son époux, le philosophe Bernard Henri Levy . En effet, selon elle le secret d'un couple qui dure est de savoir à la fois être la maman, l'épouse, l'enfant et l'amante de son mari. Une vision de la vie qui semble réussir à Arielle Dombasle qui est tout de même marié avec le même homme depuis 1993 et semble toujours aussi amoureuse.

Arielle Dombasle n'est d'ailleurs pas la seule " star " à expliquer n'avoir pas l'envie de devenir maman. Récemment, la chanteuse Lââm a expliqué qu'elle ne voulait pas d'enfant, et Valérie Lemercier a confié qu'une vie sans enfant " n'était pas un drame ". De quoi déculpabiliser celles qui font ce choix de vie.