Ces citrons peuvent vous aider à détecter un cancer du sein

La campagne de prévention contre le cancer du sein "Know Your Lemons"
La campagne de prévention contre le cancer du sein "Know Your Lemons"
Pour sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein et à l'auto-diagnostique, l'organisation Worldwide Breast Cancer a imaginé une campagne préventive et humoristique qui compare les seins des femmes à... des citrons. Résultat : 40 000 partages sur Facebook et on espère autant de dépistages.
A lire aussi
Elles ont créé des cosmétiques pour les femmes atteintes d'un cancer du sein
News essentielles
Elles ont créé des cosmétiques pour les femmes atteintes...

Première cause de décès féminins par cancer avec 11 900 décès estimés en 2015, le cancer du sein peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10 lorsqu'il est détecté tôt.

Pour apprendre aux femmes à en détecter les symptômes seules, l'association Worldwide Breast Cancer a imaginé une campagne aussi drôle qu'explicite.

Elle y fait figurer 12 citrons, chacun représentant un symptôme caractéristique du cancer du sein.

La campagne "Know Your Lemons" aide à détecter les symptômes du cancer du sein
La campagne "Know Your Lemons" aide à détecter les symptômes du cancer du sein

Quels sont les symptômes du cancer du sein ?

Chacun des citrons représente un symptôme qu'aucune femme ne devrait ignorer. Le Daily Mail les a détaillés pour inciter les femmes à aller consulter un spécialiste si elles s'aperçoivent que leurs mamelons présentent une de ces caractéristiques. Le meilleur moyen de les détecter, explique la Worldwild Breast Cancer, c'est l'autopalpation quelques jours après la fin des règles ou n'importe quand lorsque l'on est ménopausée. "Une masse cancéreuse est différente d'une masse normale : elle est souvent d'une consistance dure comme un pépin de citron et est fixée au sein. Elle peut prendre n'importe quelle forme ou taille", détaille Corrine Dumont, fondatrice de l'organisation qui lutte contre le cancer du sein.

Voici le détail des différents citrons représentés sur l'affiche :


- Masse épaisse : l'épaississement soudain du tissu mammaire peut être le signe d'une affection sous-jacente grave comme le cancer lobulaire ou inflammatoire du sein.
- Échancrure : certaines personnes remarquent un creux sur leur poitrine. Cela peut être le signe que le cancer est attaché au tissu mammaire et le tire vers l'intérieur.
- Érosion de la peau : dans de rares cas, le cancer lorsqu'il se développe peut créer une lésion sur la peau.
- Chaleur ou rougeur : si le sein est chaud au toucher ou qu'une rougeur se développe sur une partie de la poitrine, cela peut être le signe d'un cancer du sein inflammatoire.
- Nouveau fluide : si un fluide teinté de sang, brun ou clair, s'écoule spontanément d'un mamelon, c'est le signe que quelque chose dans la poitrine provoque une irritation.
- Capitons : l'apparition de capitons sur le sein est un signe connu de cancer du sein inflammatoire.
- Bosse : un gonflement localisé, un renflement ou une bosse sur la poitrine doit toujours faire l'objet d'une consultation.
- Veine dilatée : l'apparition de veines dilatées sur la poitrine peut être le signe que le cancer bloque un vaisseau sanguin.
- Mamelon rétracté : le développement d'un mamelon inversé peut suggérer qu'une grosseur le tire vers l'intérieur.
- Nouvelle forme ou taille : toute modification de la forme ou de la taille du sein en dehors du cycle menstruel doit faire l'objet d'une consultation.
- Peau d'orange : si la peau du sein présente un aspect "peau d'orange", cela peut être dû à une accumulation de liquide dans la poitrine.
- Grosseur invisible : même s'il existe beaucoup d'autres symptômes, il est crucial de toujours faire vérifier la moindre grosseur. Une tumeur cancéreuse est souvent dure et immobile comme un pépin dans un citron.

Une campagne virale

Au début de la semaine dernière, Erin Smith Chieze, une survivante au cancer du sein, a repéré la campagne "Know Your Lemons" (Connais tes citrons) et l'a relayée sur sa page Facebook avec un message poignant. "En décembre 2015, lorsque j'ai vu l'échancrure qui ressemblait à une de ces photos, j'ai immédiatement su que j'avais le cancer du sein. J'ai essayé de sentir la tumeur, mais ma tumeur était non palpable. On m'a diagnostiqué un cancer du sein 5 jours plus tard et un cancer de stade 4 le mois suivant. Partager un coeur sur Facebook n'aide en rien la sensibilisation. Je savais ce qu'était le cancer du sein. Je connaissais l'importance de l'autopalpation, mais une image parle plus que des mots. Nous devons partager des informations réelles, pas de mignons petits coeurs."

Son message a été partagé plus de 22 000 fois sur le réseau social. En tout, 40 000 internautes ont diffusé la campagne de sensibilisation Know Your Lemons. Eluned Hughes, chef de la santé publique et de l'information au sein de l'organisme britannique Breast Cancer Now, a souligné la nécessité d'une telle campagne, qui aide clairement les femmes à s'auto-diagnostiquer et donc à vaincre plus rapidement le cancer du sein. "Il est important que toutes les femmes sachent regarder leurs seins et signalent tout changement à leur médecin généraliste. Des images comme celles-ci sont vraiment utiles pour mettre en évidence certains autres symptômes possibles, mais il est crucial que toutes les femmes prennent l'habitude de vérifier régulièrement leurs seins et de savoir quand tout est normal."