Cette artiste souffre d'endométriose : elle dessine ce qu'elle ressent

Cette artiste découvre qu'elle souffre d'endométriose : elle dessine ce qu'elle ressent
Cette artiste découvre qu'elle souffre d'endométriose : elle dessine ce qu'elle ressent
L'artiste américaine Nicole Narváez a récemment découvert qu'elle était atteinte d'endométriose. Elle décrirt sa maladie dans un magnifique dessin posté sur son profil Instagram.
A lire aussi

Connue pour son engagement féministe, l'artiste américaine Nicole Narváez déborde de créativité. Sur son site internet, ses oeuvres rendent hommage à de grandes femmes comme Frida Khalo, Malala Yousafzai ou encore Serena Williams.

Mais sa dernière création, publiée il y a quelques jours sur son compte Instagram, s'avère différente, plus personnelle. La jeune femme a récemment appris qu'elle était atteinte d'endométriose, maladie chronique gynécologique qui provoque des douleurs intenses au niveau du bas-ventre (le plus souvent pendant les règles) et pour laquelle il n'existe pas de traitement spécifique.

Nicole Narváez a préféré mettre des images que des mots sur l'épreuve qu'elle traverse. Sur sa page Instagram, elle dévoile un magnifique dessin représentant un vagin orné de motifs. Une manière bien à elle d'exprimer sa vision de l'endométriose.

"J'ai hésité un moment à faire cette illustration, sans savoir si quelqu'un voudrait entendre mon expérience, mais j'ai toujours eu l'impression que mon système reproducteur ne fonctionnait pas comme il le devrait, avec des symptômes que j'ai toujours essayé d'atténuer. Mais récemment, j'ai eu une rupture de kyste hémorragique et la douleur était si intense que j'ai finalement découvert que j'avais de l'endométriose. Un nom pour le chaos que j'ai ressenti pendant si longtemps. J'ai même découvert que j'ai un kyste de 1,5 pouce sur mon ovaire ! (Aussi, saviez-vous que les ovaires ont la taille d'une amande ?) Je sais qu'il y a beaucoup d'illustrations de ce type dans le monde, mais je voulais en faire une pour nous avec des imperfections."

Une femme sur dix concernée par l'endométriose

L'endométriose concerne près d'une femme sur dix. Responsable de crampes au niveau du bas-ventre pendant les règles, de douleurs vaginales et de troubles digestifs, elle est aussi la première cause d'infertilité chez la femme.

La maladie existe depuis des siècles, et pourtant la science se penche dessus depuis seulement quelques décennies. Ce retard explique pourquoi la profession médicale n'est pas encore parvenue à saisir tous les mécanismes de la maladie et à trouver un traitement approprié.

Ces derniers temps, les initiatives pour parler de l'endométriose se multiplient : la première édition d'Endo Run, une course de kilomètres organisée par l'association Endomind pour sensibiliser et soutenir la recherche s'est tenue dimanche 18 novembre, au Bois de Vincennes.

Depuis fin octobre, L'AP-HP et l'Inserm recrutent 5000 femmes atteintes d'endométriose. L'objectif de ce programme est de faire avancer la recherche médicale pour mieux comprendre cette pathologie gynécologique.