Il se fait tatouer par sa fille de 4 ans et crée le buzz

Brad Bellomo n'était pas peu fier lorsqu'il a posté une photo de lui en train de se faire tatouer par sa fillette de 4 ans. Mais certains internautes ont crié au scandale face au cliché. Alors, papa cool ou inconscient ?
A lire aussi

A l'âge où la plupart des enfants s'amusent avec leurs crayons de couleur ou leur pâte à modeler, la petite Chloe Bellomo, 4 ans, a un hobby très rock'n roll pour stimuler sa créativité : le tatouage. En effet, son papa, Brad Bellomo, 30 ans, est l'heureux propriétaire d'un salon, Third Eye Tattoo situé à Largo, en Floride. Très proche de sa fillette, le papa-poule lui a laissé sa place, le temps d'un mini-tattoo. Car oui, c'est bien Chloe qui a encré son "daddy", lui gravant une petite fraise sur le bras.

Si le petit dessin rouge et vert n'est pas très net et le trait un peu hésitant, cette expérience inédite n'a pas manqué de bouleverser le jeune tatoueur, qui a immédiatement posté les clichés de ce moment de complicité sur son compte Facebook. On peut y voir la petite fille perchée sur son tabouret, très appliquée, armée de gants et de son aiguille, telle une vraie pro.

"Aujourd'hui, c'était son premier vrai tatouage ! Un peu bancal, mais elle s'est super bien débrouillée et cela reste mignon... Gardez à l'esprit qu'elle a eu 4 ans en août !", a fanfaronné le papa tatoueur, ignorant que ses photos allaient créer un raz-de-marée de réactions sur le réseau social.

Accusé de maltraitance

En effet, si les photos de Chloe et de son papa ont enthousiasmé les internautes (119 000 likes, 13 000 partages), d'autres en ont dénoncé la "violence graphique", accusant même Brad de "maltraitance". Des attaques violentes qui ont laissé Brad pantois.

"Quelqu'un vient juste de signaler cette photo de ma magnifique fille en train de me tatouer avec précaution", a-t-il écrit, stupéfait. "Je suis un bon papa et ma fille est assez intelligente pour savoir que c'est de l'art et sans danger ! Merci pour votre soutien !"

Pour le site SheKnows, l'expérience de Brad est plutôt est une riche idée : "Tous les boulots ne permettent pas la présence d'enfants (travail dans une usine, équipements ou matériaux dangereux...), mais si vous avez la possibilité d'emmener votre enfant pour qu'il voit l'un de jours de boulot ordinaire, cela pourrait créer du lien et aider votre enfant à mieux comprendre ce que vous faites lorsque vous n'êtes pas avec lui, mais au travail."

Face aux esprits chagrins, Brad a répliqué, expliquant qu'il n'avait jamais forcé la main à sa fillette et qu'il restait très vigilant. "Elle sait que lorsqu'elle rentre dans la boutique, elle doit être une grande fille, écouter et être sage", confie-t-il à Yahoo Parenting, précisant que Chloe s'était entraînée sans aiguille "pour tester si elle arrivait à soulever la machine, vérifier si elle la contrôlait assez pour que cela soit sûr et qu'elle écoutait bien son papa".

Brad Bellomo n'est pas le seul père tatoué à avoir laissé carte blanche à sa petite fille pour orner sa peau. Récemment, c'est Harper Beckham, 4 ans, qui a créé l'un des derniers tattoos que sa star de papa, David, arbore maintenant affectueusement au creux de sa main.