Les enfants devraient-ils travailler debout à l'école ?

Les élèves devraient-ils rester debout en classe ?
2 photos
Lancer le diaporama
Un rapport préconise que les enfants soient debout en classe plutôt qu'assis afin de prévenir les problèmes de santé liés au mode de vie sédentaire, tels que l'obésité.
A lire aussi
Les femmes doivent-elles (vraiment) arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34 ?
News essentielles
Les femmes doivent-elles (vraiment) arrêter de travailler...

Et si la solution pour réduire l'obésité infantile était de mettre des pupitres dans les salles de classe à la place des bureaux d'enfants classiques ? Alors qu'on recommande de plus en plus la mise en place de bureaux surélevés permettant aux salariés de travailler debout pendant la journée, un rapport américain suggère que les écoliers puissent également être debout en classe pour des raisons de santé.

En étudiant les données compilées dans plusieurs études, une équipe de chercheurs de l'école d'infirmiers de Yale, dans le Connecticut a en effet découvert que les enfants passent plus de temps sur leurs pieds dans la journée lorsqu'ils sont debout derrière un pupitre plutôt qu'assis à un bureau dans la salle de classe. Ils passeraient en effet près d'une heure de moins assis dans la journée en travaillant dans cette position.

"A l'école, les enfants passent près de 50 pour cent du temps assis, que ce soit dans les transports pour aller à l'école, pendant la classe, lors du déjeuner, parfois pendant la récréation et sur le trajet pour rentrer à la maison, etc", explique Karl Minges, l'auteur de cette étude parue dans la revue américaine Pediatrics.

"Si on ne peut pas réduire le temps passé en position assise au déjeuner ou dans les transports, le fait de changer l'environnement de la classe pour inciter les enfants à rester debout semble très aisé", poursuit le chercheur.

Réduire le sédentarisme dès l'école est essentiel pour lutter contre les nombreux problèmes de santé que représente l'inactivité physique, à commencer par l'obésite et le diabète. Mais pas seulement. Le sédentarisme a également été désigné comme responsable en partie de mauvaises performances académiques et d'un manque de confiance en soi.

Interviewé par le New York Post, Seema Kumar, un endocrinologue pédiatrique travaillant à la prestigieuse Mayo Clinic, estime en effet que l'utilisation de pupitres en classe pourrait encourager à terme les écoliers à se tenir plus souvent debout aussi en dehors de l'école. "Il se peut que les enfants deviennent ainsi plus actifs et que ces changements de comportement se traduisent par de meilleurs résultats en termes de poids, de capacité d'apprentissage et de concentration ainsi que d'estime de soi."