Making a Murderer : une pétition en faveur de Steven Avery après le documentaire de Netflix

Making a Murderer : une pétition en faveur de Steven Avery après le documentaire de Netflix
Making a Murderer : une pétition en faveur de Steven Avery après le documentaire de Netflix
Disponible sur Netflix depuis le mois de décembre, la série documentaire "Making a Murderer" fait grand bruit aux Etats-Unis où une pétition a été lancée suite à cette diffusion afin de libérer Steven Avery et Brendan Dassey.
A lire aussi
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins sexiste ?
News essentielles
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins...

Depuis le mois de décembre, tous les abonnés à Netflix peuvent visionner la série documentaire "Making a Murderer" réalisée par Laura Ricciardi et Moira Demos. Dix épisodes pour couvrir dix années dans la vie de Steven Avery, un homme emprisonné durant 18 ans par erreur qui est à nouveau derrière les barreaux après une sombre histoire de meurtre pour laquelle il pourrait bien – une nouvelle fois – être totalement innocent.

Le destin tragique de Steven Avery

Libéré en 2003 après avoir passé pas moins de 18 années en prison suite à un viol qu'il n'avait pas commis, Steven Avery pensait pouvoir reprendre tranquillement sa vie tout en trainant en justice les responsables de ce fiasco judiciaire. Malheureusement, peu de temps après cette libération, Avery se retrouve une nouvelle fois au coeur d'une sombre affaire lorsqu'il est accusé du meurtre de Teresa Halbach. Un meurtre dont il ne serait pas le coupable si l'on en croit ses nombreuses déclarations. Mais le témoignage de son neveu de 16 ans va tout chambouler puisqu'il désignera clairement son oncle comme le coupable. Après une enquête visiblement à charge et des preuves obtenues un peu trop facilement, Avery et Brendan terminent en prison où ils sont toujours.

Des pétitions en ligne

Victime d'une perverse machination de la police ou coupable ? C'est la question que pose la série documentaire "Making a Murderer" durant ses dix épisodes. Mais si la justice a déjà fait son choix à ce sujet, la condamnation d'Avery et Brendan semble tout de même reposer sur des preuves bien fragiles, voire inexistantes. Depuis le début de cette affaire, Avery ne cesse d'ailleurs de clamer son innocence et d'affirmer avoir été victime d'une mise en scène afin de le faire taire et de le faire retourner en prison.

Perplexes, les téléspectateurs de Netflix ont lancé plusieurs pétitions afin de faire libérer Avery et Brendan, notamment une sur le site de la Maison-Blanche qui réclame la grâce présidentielle. Pour le moment, plus de 57000 personnes ont signé cette pétition qui, si elle atteint 100 000, sera examinée par la Maison-Blanche.