PMA : 4 coups de pouce pour mieux vivre son parcours

Les conseils d'une sophrologue pour bien vivre sa PMA
Les conseils d'une sophrologue pour bien vivre sa PMA
La Procréation Médicalement Assistée (PMA) permet à des couples infertiles (et peut-être bientôt à des couples de femmes) d'avoir un enfant. Comment mieux vivre ce parcours stressant et souvent lourdement médicalisé ? Les conseils d'une sophrologue.
A lire aussi

Le stress est nécessaire mais cette étiquette est souvent associée à un gros bagage dans lequel on fourre en vrac tout un tas de réactions émotionnelles et qui nous est au final peu utile dans la compréhension des émotions qui nous animent. Le parcours PMA excelle dans l'exacerbation de ces émotions. Voici comment y faire face avec les conseils de Cécile Marx, sophrologue et hypnothérapeute certifiée et validée par le réseau Medoucine .

Comment baisser mon niveau de stress ?


Coeur qui bat vite, respiration saccadée, sensation d'étouffer, fourmillements dans les mains, noeud au ventre, gorge coincée... Chaque rendez-vous d'un parcours PMA soumet à une pression émotionnelle forte : appréhension, culpabilité, déception, espoir, tristesse. A cause des traitements, vous pouvez allègrement y associer douleurs physiques, sensations désagréables, fatigue chronique, voire épuisement. Vous vous transformez en ascenseur émotionnel et les hormones n'aident pas à canaliser le tsunami interne qui s'anime en vous.


Plan d'attaque : La respiration

C'est votre premier atout anti-stress. La respiration va vous permettre d'amener un relâchement musculaire afin de renouer avec votre corps parfois malmené dans ce long parcours, et de libérer toutes les tensions physiques et psychiques qui s'y trouvent.

L'exercice que je vous propose est simple mais efficace :

  • Assis ou debout,
  • Poser les mains derrière la nuque puis prendre une grande inspiration par le nez,
  • Bloquer l'air.
  • Étirer doucement le corps vers l'arrière avec une légère bascule de la tête,
  • Souffler lentement par la bouche en ramenant le corps droit et reprendre une respiration naturelle,
  • Accueillir les sensations, puis réaliser cette respiration 2 autres fois.


Cet exercice permet d'étirer la colonne vertébrale, de prendre conscience de son unité corporelle tout en relâchant les tensions physiques et ainsi d'évacuer le stress sur l'expiration. Il permet également d'ouvrir la cage thoracique donc d'étirer le diaphragme, siège émotionnel.

Qu'est-ce qui se passe dans mon corps ?


Connaître son corps et ses limites permet de mieux supporter le long parcours médical.


En position confortable, observez la pièce dans laquelle vous êtes, la distance entre les meubles, les objets, les couleurs, sentez les odeurs qui vous entourent, écoutez les sons intérieurs comme ceux de l'extérieur.

  • Prenez une grande inspiration et fermez les yeux sur l'expiration afin de vous isoler du monde extérieur et ainsi, ouvrir le regard sur votre monde intérieur.
  • Imaginez que vous procédez à un scan de chaque partie de votre corps en partant de votre visage jusqu'à vos orteils.

Que "voyez-vous" en vous ? Prenez conscience de chaque organe, de chaque muscle, ressentez la présence de votre peau, premier contact avec le monde extérieur. Observez jusqu'au plus petit mouvement de vie, notez les tensions, douleurs, sensations désagréables, agréables, émotionnelles, en considérant toutes ces perceptions comme de simples informations du corps, sans jugement et surtout sans interprétation.

Dans un monde de dualité, se reconnecter à sa sensorialité augmente la connaissance de soi.

Comment bien respirer pendant sa PMA
Comment bien respirer pendant sa PMA

Réveiller sa créativité

Fermez les yeux et concentrez-vous sur les mouvements de votre respiration en amenant l'air jusque dans votre ventre. Sur chaque respiration, plongez votre conscience dans cette partie de votre corps afin d'intégrer l'espace utérin dans votre schéma corporel. Vous pouvez contracter un peu votre périnée également, juste pour sentir cette zone dans votre corps.

  • Posez vos mains sur votre ventre, prenez la mesure de cette partie de votre corps, sa forme, son existence. Ne vous jugez pas, acceptez votre corps tel qu'il est dans l'instant présent.

  • Tranquillement, faites venir devant vos yeux fermés l'image de votre utérus, ses courbes, sa forme, sa couleur. Regardez-le comme si vous étiez devant un miroir. Amusez-vous à le contempler, le faire tourner devant vos yeux fermés, le regarder par le haut, le bas, les côtés. Magnifiez cet organe de votre corps prêt à accueillir et visualisez-le en pleine forme, en train de fonctionner dans des conditions optimales.

  • Puis avec la force de votre concentration, remontez dans votre histoire personnelle afin de vous reconnecter à votre désir d'enfant. Retrouvez des souvenirs positifs de moments chaleureux dans votre vie de couple jusqu'à ce moment où a émergé le souhait de devenir parents.

Cet exercice de visualisation positive permet une gestion dynamique de la pensée : vous stimulez l'intentionnalité positive favorisant ainsi un espace protecteur et personnel durant ce parcours souvent très médicalisé.


Avoir confiance en soi


Qu'est-ce que cela veut dire ? C'est tout simplement croire en son potentiel et ses capacités. Gardez toujours en vous cette belle énergie qui vous aide à avancer, à faire des projets.

Vos pensées, vos émotions influencent votre corps. Ainsi, si vous avez peur vous serrez les mâchoires et les poings, si vous êtes tristes, vous baissez la tête, rentrez les épaules, quand vous êtes joyeux·se, vous relevez la tête, votre regard est vif, votre respiration ample...


Adoptez une posture de warrior

Le fait de modifier votre posture ainsi que votre respiration permet de modifier votre état émotionnel.

  • Pour cet exercice, tenez-vous droit·e, les pieds écartés de la largeur du bassin, les mains posées sur vos hanches. Prenez conscience de votre axe, c'est à dire de votre posture, du haut du crâne jusqu'à vos pieds posés sur le sol.

  • La tête redressée, regardez loin devant vous, les épaules relâchées, le buste en avant, et respirez calmement.

  • Observez maintenant comment votre état d'esprit se modifie : vous faites émerger votre capacité de confiance, de réussite.


Cet exercice très simple peut être fait à chaque moment de doute, de fragilité, voire même de fatigue. Plus vous adoptez cette posture, plus vous renforcez l'action positive dans votre vie (qui est des grands principes de la sophrologie).


Si la respiration et la motivation sont les maillons indispensables du parcours PMA, les exercices de relaxation et de visualisation mentale sont le "petit plus" qui permettent de surmonter ce moment.

Par Cécile Marx, sophrologue et hypnothérapeute certifiée et validée par le réseau Medoucine.