5 exercices de sophro faciles pour dégommer la fatigue mentale

Exercices de sophrologie pour déstresser
Exercices de sophrologie pour déstresser
Dès que la fatigue et le stress s'installent, on se pose et on teste ces exercices de respiration très efficaces pour retrouver notre sérénité.
A lire aussi

Fatigue, baisse de vitalité, manque d'entrain, troubles du sommeil, chaque individu a ressenti ces symptômes au cours de l'année. Cela n'est pas une fatalité, pour faire face à cet état de faiblesse, il faut avant tout identifier la raison.

L'arrivée de l'hiver avec la baisse de la luminosité, le manque de soleil : ce climat tend à laisser s'installer la mauvaise humeur, le stress voire de la déprime. Pour lutter contre la fatigue et la nervosité, la sophrologie est bénéfique. Voici 5 exercices faciles à pratiquer pour retrouver votre bien-être et du dynamisme conseillés par Myriam Kamala, sophrologue et hypnothérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.



Une respiration pour réveiller le corps

  • Asseyez-vous au bord du lit, le dos bien droit, les pieds bien ancrés au sol.
  • Placez une main sur le ventre et inspirez lentement et profondément par le nez, en gonflant le ventre, puis en ouvrant la poitrine et les épaules.
  • Expirez profondément, les épaules et la poitrine reviennent dans leur position initiale, rentrez le ventre (poussez avec la main pour rentrer le ventre).


La relaxation de "l'éventail" pour effacer la fatigue

  • En position debout, fermez les yeux et imaginez votre fatigue devant vous.
  • Inspirez par le nez, bloquez votre respiration et levez vos bras à l'horizontale.
  • Mettez vos doigts en éventail, puis secouez vos mains de droite à gauche, puis de gauche à droite pour effacer toute votre fatigue.
  • Sentez la force dans vos mains. Soufflez par la bouche et ramenez les bras le long de votre corps. Reprenez une respiration naturelle. Accueillez les sensations dans vos mains et vos doigts.



Dire "oui" à la vitalité et "non" au surmenage

  • Inspirez, bloquez la respiration et faites "non" très lentement de la tête. Ensuite, soufflez en replaçant la tête droite. Cet exercice vous permet de dire "non" à la baisse de moral.
  • Maintenant dites "oui" à la vitalité, au tonus en vous. Soufflez en descendant votre menton contre votre poitrine. Inspirez en montant la tête très doucement comme pour regarder en l'air, et bloquez votre respiration. Puis soufflez à nouveau en abaissant votre menton contre votre poitrine.
Exercice facile de sophrologie
Exercice facile de sophrologie

Le Prana, la boule d'énergie

  • Debout, bras le long du corps, respirez calmement par le nez en levant doucement les bras tendus devant vous, paumes ouvertes vers le bas.
  • Ensuite, fléchissez doucement les bras, en rapprochant les paumes de vos mains vers votre poitrine : en finissant ce geste, imaginez que vous êtes en train de ramener à vous une boule d'énergie de couleur orange/jaune.
  • Laissez vos bras redescendre doucement le long de votre corps, dans un mouvement bien fluide, en imaginant que vous êtes en train de diffuser la vitalité et le tonus sur votre corps.
  • Faites cet exercice trois fois, en vous concentrant sur vos sensations.


La visualisation positive

  • L'énergie circule dans le corps par une boule de feu dynamisante. Commencez par faire trois respirations profondes, fermez les yeux... puis laissez venir à vous l'image d'un soleil lumineux et chaud.
    Créez les couleurs : jaune, rouge, orange... Imprégnez-vous de ces couleurs tonifiantes.
  • Développez les détails sensoriels, bruits, odeurs, touchers... Imaginez que ces rayons viennent remplir d'énergie tout votre corps, qu'ils nourrissent de vitalité chacune de vos cellules.
  • Dès que vous vous sentez revitalisé·e, doucement, reprenez contact avec les points d'appuis de votre corps. Prenez une profonde inspiration et expirez fortement pour vous dynamiser, diffusez l'énergie, vous rayonnez de tonus.
  • Rempli·e d'énergie et de vitalité, vous pouvez reprendre le cours de votre journée.

Si la fatigue persiste dans le temps, il convient de consulter son médecin afin de vérifier qu'une maladie ne soit pas la cause.