Les violences conjugales explosent pendant la Coupe du Monde en Angleterre

Les violences conjugales en hausse pendant la coupe du monde masculine de football
Les violences conjugales en hausse pendant la coupe du monde masculine de football
Pendant les dernières Coupes du Monde de foot, des chercheurs anglais ont déterminé que les violences conjugales étaient en hausse de manière significative à chaque match de l'Angleterre. Une campagne a été lancée pour y remédier.
A lire aussi
Coupe du Monde : une vidéo sexiste des supporters brésiliens fait scandale
News essentielles
Coupe du Monde : une vidéo sexiste des supporters...

On sait depuis une étude de 2013 que pendant les matchs de la Coupe du Monde de football, les violences domestiques augmentent de 26 % lorsque l'équipe d'Angleterre joue et de 38 % quand elle perd. L'augmentation est de 11 % le jour suivant si elle perd ou si elle gagne. Cette étude a été menée à l'Université de Lancaster dans la région du Lancashire par un criminologue, Stuart Kirby, et publiée dans le Journal of Research in Crime and Delinquency. Ce chercheur a analysé le nombre de violences domestiques pendant les coupes du monde de 2002, 2006, 2010.

En parallèle, une étude à l'échelle nationale réalisée sur la Coupe du Monde de 2010 et relayée par le Guardian, révèle que les violences domestiques avaient augmenté de 27,7 % quand l'Angleterre gagnait et de 31,5 % quand elle perdait.

Les femmes ne sont pas des sacs de frappe et pour essayer de le faire comprendre aux personnes violentes et pour sensibiliser le public, le National Center for Domestic Violence (NCDV) anglais a lancé une campagne choc pendant ce Mondial de foot en Russie. On y voit les lèvres d'une femme. Son sang coule de son nez et forme le drapeau de l'Angleterre. En-dessous ce slogan : "The Not-So-Beautiful Game" ("Le jeu pas si joli que ça"), et la phrase : "If England get beaten, so will she" ("Si l'Angleterre se fait battre, elle le sera aussi").

Jo Wallas, directeur du NCDV, explique dans le communiqué qui accompagne le lancement de ces affiches : "Comme les fans du monde entier regardent chaque match avec inquiétude, il en va de même pour les partenaires de certains de ces fans. Cet aspect moins connu et plus sombre du football est clairement transmis par cette campagne percutante."

Sur deux autres images, la campagne reprend le drapeau de la Suisse avec sa croix réalisée avec un sparadrap sur une coupure et le drapeau du Japon où le rond rouge est transformé en énorme hématome.

Déjà en 2014 pendant la Coupe du Monde au Brésil, le DVWC avait lancé un spot de prévention dans lequel une femme attend avec angoisse la fin du match que regarde son mari.

Spot contre les violences domestiques

Cette année, pour la Coupe du Monde en Russie, même la police est sur le qui-vive, comme le souligne The Independent. Interrogée par le journal, la spécialiste de la criminalité Anne-Marie Salwey explique : "La Coupe du Monde, comme les autres grands événements sportifs, est souvent associée à une augmentation du nombre d'incidents de violence familiale en raison de facteurs tels que l'augmentation de la consommation d'alcool et de la tension".

La directrice de l'organisation Women's Aid, Katie Ghose, tente de trouver une explication à ce phénomène : "Les attitudes sexistes, les chants et le comportement lors des matchs de football encouragent un environnement dans lequel les femmes sont rabaissées et dévalorisées."

Ce type de violence dépasse les frontière de l'Angleterre. En mars dernier, un spot sud-africain intitulé #NoExcuse-Soccer, Songs of Change faisait figurer des femmes dans un stade de football chantant l'histoire d'une femme qui en a assez de se faire battre par son conjoint à cause des résultats de son équipe de football.

Spot contre les violences domestiques en Afrique du Sud

En juin, cette campagne contre les violences faites aux femmes pendant les matchs de football a remporté un grand prix à Cannes.