Comment devenir collectionneuse d'art africain ?

Comment devenir collectionneuse d'art africain ?
Comment devenir collectionneuse d'art africain ?

Quand on s'interesse à l'art, on peut avoir envie de s'investir dans cette passion, et pourquoi pas, de constituer sa propre collection. Terrafemina a rencontré les experts de la salle de vente Sotheby's pour savoir comment devenir collectionneur, sans se ruiner, mais avec succès. Retrouvez ici les conseils de Sotheby's.

A lire aussi

Les conseils de Marguerite de Sabran, Directeur Art Africain et Océanien chez Sotheby's


Comment devenir collectionneuse dans le domaine des arts d'Afrique et d'Océanie?


Il peut parfois suffire d'une rencontre, bouleversante. Une visite au musée du quai Branly ou au Pavillon des Sessions (Musée du Louvre), un masque admiré dans l'appartement d'un ami, un livre d'art feuilleté ou un voyage en Afrique. Qu'importe le chemin. L'envie s'impose : celle d'acquérir une œuvre, voire même de débuter une collection d'Art Premier. Vous venez de faire le premier pas. A l'envie va vite succéder la passion (pour un style, une région, un type d'œuvre) ... Et aussi bien souvent le désarroi : sculptures sans signature, sans date de création, un domaine qui semble plus inscrit dans la géographie que dans l'histoire de l'art, des types qui semblent se répéter à l'infini, vos repères s'écroulent. Ne flanchez pas. Sachez juste qu'en plus de vous plaire (critère sine qua none), l'objet devra être "bon". Oubliez le reste et ne gardez en tête que ces deux seuls critères. "Bon", cela veut dire qu'il a été sculpté dans pour être utilisé dans un contexte traditionnel, et que de fait, il l'a été.


Mes conseils :


- Qu'il s'agisse de galeries ou de maisons de vente aux enchères, poussez d'emblée la bonne porte. Avant de devenir vous-même "experte", l'œil des spécialistes sera le garant de la qualité de votre collection. Lesquels? Faite votre enquête ; Interrogez plusieurs personnes : experts, collectionneurs, amateurs... Les informations se recouperont. Et épluchez les catalogues des ventes aux enchères : le seul repère pour connaitre les prix du marché!

- Le beau et le bon se rejoignent dans des œuvres longtemps considérées comme "ethnographiques", dont les prix demeurent parfaitement raisonnables : ornements, instruments de musique, armes, objets usuels, amulettes. Les objets de forme d'une grande beauté y côtoient des miniatures parfois aussi "monumentales" que les œuvres de grande dimension.


- Enfin, exercez votre œil dans les expositions. Il n'existe pas de meilleure école que le plaisir éprouvé devant un "grand" objet... Vous apprendrez également en partageant vos coups de cœurs et vos doutes : vous entrez dans un monde de passionnés !


Le principal piège :


La fausse "bonne affaire". Résistez dans les marchés ou à la sortie des galeries, à la statue semblable à celle qui vous avait tant séduite dans un catalogue Sotheby's, et qui vous est proposée miraculeusement pour un dixième du prix. Les "faux" pullulent et céder à "une bonne affaire" est l'ennemi principal des collections d'Art Premier.

MARGUERITE DE SABRAN
Directeur chez Sotheby's

ALLER PLUS LOIN :

Comment collectionner des livres et des manuscrits ?
Encore plus d'artistes à découvrir sur Terrafemina !