César 2013 : les plus belles gaffes de la cérémonie en vidéo

César 2013 : les plus belles gaffes de la cérémonie en vidéo
César 2013 : les plus belles gaffes de la cérémonie en vidéo
Dans cette photo : Vanessa Paradis
Chaque année, la cérémonie des César réserve bien des surprises aux téléspectateurs. Depuis 1976, certains moment de gêne apparente restent gravés dans les mémoires. Vanessa Paradis, Mathilde Seigner, Gérard Depardieu... Retour sur les plus grosses gaffes de la cérémonie en quelques vidéos.
A lire aussi

Chaque année, le gotha du cinéma français se retrouve pour décerner les César aux meilleur(es) d'entre eux. Cette cérémonie diffusée sur Canal+ nous apporte tous les ans des moments de flottement dans lesquels « un ange passe » avec plus ou moins de classe. Redécouvrez ces acteurs et actrices qui ont refroidi l'assemblée (si besoin était).

Vanessa Paradis

« Le César est attribué à Judith Godrèche, merde pardon c'est Judith Henry ! » Pas de doute, la gaffe de Vanessa Paradis restera gravée dans la mémoire de Judith Godrèche qui était nommée pour le César du meilleur espoir féminin en 1991.


Mathilde Seigner

En 2012, l'actrice Mathilde Seigner doit remettre le César du meilleur acteur dans un second rôle. Le prix revient à Michel Blanc mais... Mathilde Seigner aurait préféré que ce prix soit attribué à Joey Starr et le fait savoir devant un parterre de gens médusés par sa démarche. On apprendra il y a quelques mois que la comédienne était passablement éméchée au moment des faits... Voilà qui nous rassure.



Gérard Depardieu

En 2004, alors que sa fille, Julie Depardieu, reçoit le César du meilleur espoir et du meilleur second rôle, Gérard Depardieu ne résiste pas à la tentation de monter sur scène à ses côtés. Problème ? L'acteur semble ne pas avoir bu que de l'eau en coulisse.


Serge Gainsbourg

En 1986, Charlotte Gainsbourg reçoit le César du meilleur espoir féminin sous les yeux de son père, le chanteur Serge Gainsbourg. Mortifiée, la jeune actrice tente de se défaire des bisous sur la bouche de son père devant la caméra.


Smaïn

En 1991, Smaïn doit remettre le César du meilleur second rôle féminin et il oublie tout simplement de citer Odette Laure parmi les nominées. Cette dernière va se lever et monter sur scène avec humour. « C'est tout à fait le symbole de notre métier : des trous, des bosses, des chocs mais tout ça sous la dorure. »