Gravity : 4 bonnes raisons d’aller voir le film avec George Clooney

Gravity : 4 bonnes raisons d’aller voir le film avec George Clooney
Gravity : 4 bonnes raisons d’aller voir le film avec George Clooney
Dans cette photo : George Clooney
Gravity, le film événement du réalisateur espagnol Alfonso Cuaron, est sorti ce mercredi 23 septembre. Les plus curieux ont déjà envahi les salles de cinéma pour découvrir cet OVNI cinématographique. Lucie a vu Gravity et a été transportée. Elle nous donne quatre bonnes raison de foncer au cinéma.
A lire aussi

Difficile de ne pas en avoir entendu parler de Gravity. C'est le film à ne pas manquer en ce moment au cinéma. La presse internationale salue la prouesse de son réalisateur Alfonso Cuaron et l'interprétation de ses deux acteurs Sandra Bullock et George Clooney. Les grands réalisateurs de notre époque, dont James Cameron, sont unanimement impressionnés. La NASA et de nombreux astronautes soulignent le réalisme du film. Pas encore convaincus ?

Voici quatre bonnes raisons de courir acheter une place de cinéma pour voir Gravity.

Le début

Les premières secondes en elles-mêmes sont plus impressionnantes que quantité de films dans leur intégralité. Une introduction de quelques lignes blanches sur fond noir, le titre et le premier plan vont vous happer dans l'ambiance de Gravity. Vous ne serez libérés de cette emprise si étrange qu'au retour du titre sur l'écran juste avant le générique.

Sandra Bullock

La rumeur est lancée : un deuxième Oscar pour Bullock ? La statuette serait amplement méritée. Bullock porte le film autant que les effets spéciaux. Elle remplit l'immensité infinie de l'espace avec grâce et naturel. Le personnage du Dr. Ryan Stone qu'elle incarne est le seul élément auquel on peut s'identifier, notre seul repère dans le film. Alors que tout l'environnement dans lequel elle évolue nous est inconnu, c'est cet être humain qui flotte en apesanteur qui nous permet de vivre pleinement l'expérience Gravity. Ce serait impossible sans la justesse de l'interprétation de Sandra Bullock.

La musique

Il n'y a pas de sons dans l'espace, car pas d'air pour transporter les vibrations. Mais le compositeur Steven Price offre à cette odyssée sans gravité une bande-originale surprenante et émouvante.

Des sensations inédites et incompréhensibles

Comme il est écrit plus haut, on perd tous nos repères. Les caméras tournent lentement, les personnages s'éloignent et ne deviennent plus que des minuscules points blancs. Puis on se rapproche jusqu'à entrer dans leur casque. Plus de bas ni de haut, rien ne tombe, les objets égarés volent vers votre nez grâce à une 3D impressionnante, des débris de satellites manquent de vous arracher une oreille. Certains passages font naître un sentiment d'oppression irrépressible et incompréhensibles, jusqu'à ce que survienne un soulagement très intense.
Parmi tous ces sentiments inconnus s'en détache un bien familier : l'humour. L'astronaute Matt Kowalski (George Clooney) est un sacré rigolo et détend l'atmosphère... si on peut dire.


Lucie Hovhannessian


Pensez-vous aller voir Gravity au cinéma ?

Suivez-nous sur Twitter pour ne plus rien louper !