Festival de Cannes 2014 : Pierre Lescure officiellement nommé président

Festival de Cannes 2014 : Pierre Lescure officiellement nommé président
Festival de Cannes 2014 : Pierre Lescure officiellement nommé président
À l'issue de son édition 2014, le Festival de Cannes aura un nouveau président. En effet, Pierre Lescure, l'ancien PDG de Canal+ vient d'être nommé à ce poste. Il succèdera, le 1er juillet prochain, à Gilles Jacob qui préside le rendez-vous international du 7e art depuis 2001.
A lire aussi


C'est désormais officiel. À 68 ans, l'ancien PDG de Canal+, Pierre Lescure, a été élu ce mardi futur président du Festival de Cannes. Cette nomination a été officialisée par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti sur son compte Twitter. Cette élection s'est faite lors de la tenue d'un conseil d'administration du festival, au cours duquel l'État devait proposer Pierre Lescure comme nouveau membre du conseil d'administration, condition préalable à sa nomination.


Journaliste devenu grand patron de l'audiovisuel, Pierre Lescure, cinéphile et enfant du rock, avait lancé Canal+ au côté d'André Rousselet en 1984 et en était devenu dix ans plus tard, à 48 ans, le président emblématique avant que le groupe ne se transforme en géant international. Il succède à Gilles Jacob qui officiera cette année pour la dernière fois à la tête du plus grand festival cinématographique mondial. Âgé de 83 ans, ce dernier préside ce rendez-vous international du 7e art depuis 2001.

Gilles Jacob quitterait la présidence du Festival de Cannes à compter du 1er juillet 2014

Ce mardi après-midi, le Festival de Cannes a confirmé son futur changement de présidence par voie de communiqué de presse, précisant par ailleurs que « Monsieur Gilles Jacob quitterait la présidence à compter du 1er juillet 2014, à la suite du 67e Festival de Cannes ». Le festival indique également que « l'élection s'est déroulée, conformément aux statuts, par vote à bulletin secret et a porté à la présidence du Festival de Cannes Monsieur Pierre Lescure à l'unanimité des votants ».