Mort de Philip Seymour Hoffman : de l'héroïne coupée au Fentanyl ?

Mort de Philip Seymour Hoffman : de l'héroïne coupée au Fentanyl ?
Mort de Philip Seymour Hoffman : de l'héroïne coupée au Fentanyl ?
Dans cette photo : Philip Seymour Hoffman
L'acteur Philip Seymour Hoffman est mort samedi 1er février vraisemblablement à cause d'une overdose d'héroïne. Selon les premier éléments de l'enquête, la drogue aurait pu être coupée au Fentanyl, un opiacé puissant.
A lire aussi


Il était un des acteurs les plus respectés de sa génération et avait remporté l’Oscar du meilleur acteur en 2006 pour son rôle dans Truman Capote. Philip Seymour Hoffman a été retrouvé mort dimanche, une aiguille dans le bras gauche, sur le sol de la salle de bains de son appartement de Greenwich village, à Manhattan. C’est son ami le scénariste David Bar Katz qui, inquiet de ne pas avoir de nouvelles de l’acteur, a découvert le corps de Philip Seymour Hoffman.

Selon des médias américains, une cinquantaine de sachets contenant ou ayant contenu de la drogue étaient dispersés dans l’appartement. Des tests effectués ce lundi 3 février ont confirmé que ces sachets contenaient de l'héroïne. Une autopsie, dont les résultats n’ont pas été rendus publics, a également été pratiquée.

De l’héroïne coupée à l’antidouleur ?

Les enquêteurs sont quant à eux à la recherche de deux personnes qui auraient pu vendre la drogue à l’acteur et étudient les bandes de la caméra de surveillance d'une banque où Philip Seymour Hoffman aurait retiré samedi vers 20 heures d'importantes sommes d'argent. Un témoin cité par la chaîne de télévision Fox l'aurait ensuite vu discuter avec deux hommes portant des sacs. Hoffman était « en nage » et semblait mal en point.

Comme le rapporte Le Parisien, « des dizaines de morts ont été attribuées ces dernières semaines à de l'héroïne mélangée à un puissant médicament antidouleur, le Fentanyl, dans le Nord-Est des États-Unis ». Le Fentanyl est un opiacé cent fois plus puissant que la morphine utilisé pour soulager la douleur des personnes cancéreuses.

Voir la bande-annonce de Truman Capote