Dwayne Johnson voudrait jouer dans James Bond

Dwayne Johnson voudrait jouer dans James Bond
Dwayne Johnson voudrait jouer dans James Bond
Dans cette photo : Dwayne Johnson
Quand « The Rock », bientôt à l’affiche de « Hercule » puis du prochain « Fast and Furious », fait acte de candidature, on l’écoute. Et ce, pas seulement parce que Dwayne Johnson a des solides arguments physiques, mais aussi parce que le gaillard a de belles histoires de famille à raconter. De celles dont on se délecte au coin du feu et où il est question des aventures du plus célèbre agent secret de l’histoire du cinéma.
A lire aussi


Dans le registre « gros bras, vieux bougon mais coeur en or », l’homme est clairement une référence du 7e art. Bankable de surcroît, à l’affiche d’innombrables films de genre, rayon « action ». Et alors que l’américain Dwayne Johnson, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, s’apprête à incarner le légendaire Hercule sur grand écran, il s’avérerait que ce dernier ne cracherait pas non plus sur un petit James Bond. Et oui, pas qu’il s’imagine un jour revêtir le fameux smoking de Daniel Craig, mais plutôt celui d’un pote de Docteur No. Autrement dit, un méchant, un vrai, un dur, un tatoué, un qui meurt toujours à la fin mais pas sans avoir rendu la vie insupportable pendant près de deux heures et demie au célèbre 007…  

Dwayne Johnson, son papy et… Sean Connery

Mais comment expliquer une telle aspiration professionnelle ? Raisons familiales en quelque sorte. En effet, avant d'enchaîner les bourre-pifs face caméra, Dwayne Johnson était un catcheur réputé fort d’un pseudo ronflant, « The Rock ». La baston chorégraphiée entre 4 cordes, une histoire de famille puisqu’il est le fils du catcheur professionnel « Soulman » Rocky Johnson ainsi que le petit-fils du champion de catch samoan Peter Maïvia. Or, ce dernier était à l’affiche, en 1967, de « On ne vit que deux fois » en compagnie du plus grand James Bond de l’histoire, Sean Connery. Un passé prestigieux que « The Rock » aimerait bien ressusciter. « Je suis un groupie de Daniel Craig, mais je suis surtout un admirateur inconditionnel de mon grand-père », a-t-il donc déclaré. Dont acte ?

La légère friction entre Sean Connery et Peter Maïvia, le grand-père de Dwayne Johnson, dans « On ne vit que deux fois » (1967)