Laetitia Casta bientôt de retour à la télévision

Laetitia Casta bientôt de retour à la télévision
Laetitia Casta bientôt de retour à la télévision
Dans cette photo : Laetitia Casta
Son dernier rôle dans un film pour la télévision remonte à 2004. Dix ans après « La Sanfelice », Laetitia Casta s’apprête à faire son retour sur le petit écran dans la peau de la peau de Léonie Bathiat, alias Arletty. Réalisé par Arnaud Sélignac pour France 2, « Arletty » ne sera pas diffusé avant le fin de l'année.
A lire aussi
Ayem Nour bientôt de retour à la télévision, mais pas sur NRJ12 - vidéo
television
Ayem Nour bientôt de retour à la télévision, mais pas sur...


Après plus d'une dizaine d'années loin du petit écran, Laetitia Casta s'apprête à y faire son grand retour. Elle vient en effet d'achever le tournage d'une fiction pour France 2 retraçant la vie de Léonie Bathiat, actrice française plus connue sous le nom d'Arletty. Et alors qu'elle interprète le rôle principal dans ce téléfilm qui ne sera pas diffusé avant la fin de l'année, l'ex-mannequin a accordé une interview au figaro.fr. Elle y explique notamment les raisons de sa longue absence à la télévision.

« On ne me proposait pas de projet suffisamment passionnant. Je ne dénigre pas les projets télévisuels, j'ai la liberté de pouvoir me balader dans des univers différents », a-t-elle fait savoir. Et dans Arletty, c'est justement le challenge qui séduit l'ancien mannequin. « Je ne me suis jamais retrouvée dans un tel contexte, celui d'une guerre. Je n'ai pas perdu, à l'âge de 16 ans, le premier homme de ma vie, à qui j'avais promis un amour sincère, un enfant et un mariage... C'est cette ambiguïté qui la rend si touchante », raconte-t-elle.

>> Été 2014 : 10 films familiaux à ne pas louper <<

À noter que Laetitia Casta sera, le 20 août prochain à l'affiche de Des lendemains qui chantent. Dans cette comédie politique qui suit quatre personnages du soir de l'élection de François Mitterrand en 1981 jusqu'aux années 1990, elle incarnera une militante ambitieuse qui n'est pas sans rappeler Ségolène Royal.