NKM et Copé : une punition made in Twitter

NKM et Copé : une punition made in Twitter
NKM et Copé : une punition made in Twitter
Sur Twitter, comme ailleurs sur Internet, on ne peut pas dire tout ce que l’on veut. C’est la leçon que retiendra sans doute Baptiste Fluzin, un utilisateur du réseau social qui risque d’être condamné après avoir insulté violemment Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé lors du 1er tour de la Présidentielle.
A lire aussi
NKM fait le buzz à ses dépens sur Twitter
femmes
NKM fait le buzz à ses dépens sur Twitter


C’est lors de la soirée électorale du 1er tour de la Présidentielle que Baptiste Fluzin a insulté violemment Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé sur le réseau social Twitter. Des insultes qui ont provoqué la colère des principaux intéressés qui ont évidemment porté plainte.

En guise de condamnation, Baptiste Fluzin risque donc payer 1 euro symbolique ainsi que 5000 euros de remboursement des frais de justice engagés par Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé.

Il faut dire que traiter NKM de « grosse salope » et Copé de « fils de pute », ça passe difficilement… Et histoire de marquer le coup une bonne fois pour toutes, NKM et Copé réclament aussi que l’accusé poste 466 tweets d’excuse (soit autant de fois que les insultes ont été vues) avec le texte suivant :

« j’ai gravement injurié Jean-François COPE et Nathalie Kosciusko-Morizet. Je le regrette et leur présente mes excuses »

La première audience se déroulera dans le courant du mois de juin prochain.

Dans l'actu