Megaupload : la perquisition chez Kim Dotcom est jugée invalide

Megaupload : la perquisition chez Kim Dotcom est jugée invalide
Megaupload : la perquisition chez Kim Dotcom est jugée invalide
Dans cette photo : Kim Dotcom
En janvier dernier, la maison de Kim Dotcom, le créateur de Megaupload, est perquisitionnée lors d'un raid des forces de l'ordre néo-zélandaises. Ce jeudi, la justice a estimé que les mandats de perquisition étaient illégaux.
A lire aussi
Une pétition dénonce les différences de tarifs entre femmes et hommes chez le coiffeur
News essentielles
Une pétition dénonce les différences de tarifs entre...


Il y a quelques mois sonnait la fin de Megaupload, le plus grand site de téléchargement illégal en ligne, alors bloqué par le FBI. S'ensuit, le 20 janvier, un raid des forces de l’ordre néo-zélandaises dans la maison du créateur du site, Kim Dotcom alias Kim Schmitz ou encore Kim Tim Jim Vestor.

Mais la justice a estimé ce jeudi que les mandats de perquisition utilisés étaient illégaux : « Les mandats ne décrivaient pas suffisamment les délits auxquels ils correspondaient » a déclaré la juge de la Haute cour de justice, Helen Winkelmann, ajoutant : « En fait ils en étaient loin, il s'agissait de mandats généraux et, en tant que tels, invalides ». La police a fait savoir dans un communiqué qu’elle allait examiner ce jugement.

Kim Dotcom, de nationalité allemande, a été arrêté en Nouvelle-Zélande le 20 janvier sur un mandat américain, puis a rapidement été libéré sous caution. Mais le créateur de Megaupload fait toujours l’objet d’une demande d’extradition des États-Unis pour piraterie informatique et blanchiment d’argent.

Sarah Jumel

(Source : Europe1.com)

L'INFO DES MEMBRES

MegaBox : Kim Dotcom voit un après Megaupload
Hadopi : bientôt pour les jeux vidéo ?
Megaupload : abandon des charges pour bientôt ?