Facebook : trop d'amis, attention au stress

 Facebook : trop d'amis, attention au stress
Facebook : trop d'amis, attention au stress
Selon des chercheurs de l'université d'Edimbourg, avoir trop d'amis sur Facebook générerait une augmentation de stress. Une bonne raison de ne pas faire la course aux « friends ».
A lire aussi


Ne vous inquiétez pas si vous avez peu d'amis sur Facebook, car l’abondance d’amitiés virtuelles peut nuire à votre bien-être ; d’après une étude de l’université d’Edimbourg, avoir trop d’amis sur Facebook serait en effet un facteur de stress. La diversité des horizons sociaux permise par la multiplication des profils amis peut être pesante selon les chercheurs, qui ont mené l'étude sur 300 utilisateurs. En principe, chaque usager du réseau circule dans sept cercles sociaux : les amis « dans la vraie vie » (pour 97% des utilisateurs de Facebook), la famille élargie (81%), les frères et sœurs (80%), les amis d’amis (69%), et les collègues (65%).

Être suivi sur le réseau social par ses parents ou son supérieur hiérarchique est également un fort facteur de stress : « Avant, Facebook était une sorte de fête avec tous vos amis où vous pouviez danser, boire et flirter. Maintenant, avec votre père, votre mère et votre boss, la fête devient source d’anxiété et de dangers potentiels », explique Ben Marder, le directeur de l’étude. Il voit dans l’écart générationnel « un problème croissant », car les jeunes et les seniors ne partagent pas forcément les mêmes attentes. Parallèlement, un autre fait étonnant issu de cette étude interpelle : les utilisateurs de Facebook sont plus amis avec leur ex-conjoint (64%) qu'avec leur partenaire du moment (56%). Un autre facteur de stress?

Salima Bahia

Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Facebook : les jeunes Français refusent d'être amis avec leur patron
Le stress au travail devient une faute inexcusable de l'employeur
Le stress au travail fragilise aussi le cœur des femmes

Dans l'actu