Maroc : deux ados au tribunal pour un bisou posté sur Facebook

Maroc : deux ados au tribunal pour un bisou posté sur Facebook
Maroc : deux ados au tribunal pour un bisou posté sur Facebook
Deux adolescents de 14 et 15 ans comparaissent vendredi devant le tribunal de Nador, au nord-est du Maroc pour s'être embrassés et surtout pour l'avoir fait savoir en postant une photo sur Facebook. Le couple et l'auteur de la photo arrêtés le 3 octobre dernier ont été libérés lundi.
A lire aussi


Ils risquent jusqu’à deux ans de prison pour s’être embrassés en public et avoir publié la photo de leur étreinte sur Facebook. Le jeune couple arrêté au Maroc le 3 octobre dernier avec l’auteur du cliché, comparaît vendredi devant un tribunal de Nador, au nord-est du Maroc pour « atteinte à la pudeur ». Incarcérés au centre de détention pour mineurs de Nador, les adolescents ont été libérés provisoirement lundi dans l’attente de leur jugement.

Des « kiss-in » organisés en France et au Maroc

À l’origine de la plainte, une association locale « l’Organisation unie des droits de l’homme et des libertés publiques ». Cette dernière aurait fait un signalement au procureur du roi le 30 septembre pour « atteinte grave à l'éducation et à la culture marocaines » et « atteinte aux sentiments des citoyens ». « Nous n’avons agi que suite à des demandes de parents d’élèves outrés. N’oublions pas que nous sommes à Nador, au Rif, région connue pour être très conservatrice », a indiqué le fondateur de l’organisation sur un site marocain cité par Le Parisien.

Dès l’annonce de leur arrestation, les réseaux sociaux se sont enflammés. Sur Twitter, les internautes ont posté des photos pour exprimer leur solidarité au couple et au photographe.


Des pages Facebooks ont par ailleurs été créées pour organiser des « kiss-in » au Maroc et en France devant l’ambassade marocaine.




VOIR AUSSI

Facebook : un tiers des utilisateurs détestent leurs amis
Absence des femmes dans le numérique : 9 milliards d'euros de manque à gagner
Nos smartphones vont-ils nous rendre bossus ?
Mort de Patrice Chéreau d'un cancer du poumon : le tweet indélicat de Michèle Delaunay

Dans l'actu