Apple : bientôt une voiture électrique pour la firme pommée ?

Apple : bientôt une voiture électrique pour la firme pommée ?
Apple : bientôt une voiture électrique pour la firme pommée ?
La rumeur court au sujet d'un possible rachat du constructeur de voitures électriques Tesla par Apple. Alors que les ventes d'iPhone et de d'iPad tendent à ralentir, la société dirigée par Tim Cook chercherait de nouveaux marchés pour se diversifier, sans craindre de voir grand et gros...
A lire aussi


Non contents de passer votre vie sur votre iPhone, de consommer de l'Apple TV en double écran avec votre iPad, vous pourriez bientôt conduire une voiture Apple, revêtu de votre blouson Apple et afficher fenêtre ouverte votre montre iWatch pour le voisin de feu rouge. La marque à la pomme serait en effet en plein réflexion de diversification, histoire de compenser la maturation relative du marché des smartphones et des tablettes, et la concurrence des supports sous Android

Après la Google Car, l'Apple Car ?

D'après le San Francisco Chronicle, l'artisan de ces démarches vers les nouveaux marchés pour Apple, Adrian Perica, se démène depuis son arrivée. Responsable des fusions et acquisitions, il s'intéresserait à divers marchés pour faire grandir la compagnie comme les vêtements et objets connectés, les technologies médicales et la voiture électrique. Adrian Perica et Tim Cook auraient  rencontré Elon Musk, le PDG de Tesla, champion de la voiture électrique aux États-Unis.  Depuis, la rumeur court sur un rachat possible, mais les deux sociétés concernées ont refusé tout commentaire. Le rapprochement aurait en tout cas le mérite de contrebalancer l'effusion médiatique autour du projet Google Car.


« Wearable technology » et médecine dans le collimateur de Tim Cook

Apple chercherait également à approcher le marché à fort potentiel de la santé : une technologie capable de prédire les crises cardiaques en particulier, grâce aux sons émis par le sang dans les artères... La plupart des analystes s'accordent en effet pour dire que la marque à la pomme arrive à un moment crucial de sa croissance, et doit se renouveler pour conquérir le marché des objets et vêtements connectés, regroupés sous le terme de « wearable technologies », déjà largement préempté par Google avec ses Google Glass. La firme de Cupertino aurait-elle finalement un train de retard ? 

LIRE AUSSI

E-Santé : Au secours Google, j’ai mal !
Samsung Galaxy Band : un bracelet électronique pour oublier le flop de la Galaxy Gear ?
LeWeb 2013 : ces femmes qui nous inspirent