PS4, Xbox One, Wii U : pourquoi les consoles next-gen sont en crise

PS4, Xbox One, Wii U : pourquoi les consoles next-gen sont en crise
PS4, Xbox One, Wii U : pourquoi les consoles next-gen sont en crise
Les chiffres de vente des PS4 et Xbox One dévoilés fin février par les constructeurs plaçaient largement Sony en tête devant Microsoft. Mais cette victoire triomphante fait pâle figure au regard des chiffres de vente de la génération de console précédente.
À lire aussi

Il y a une semaine, Sony annonçait avec fierté avoir écoulé 6 millions de consoles depuis la sortie de la PS4 fin novembre, battant ainsi la Xbox One dont 3,55 millions d'unités ont trouvé preneur. Des chiffres excellents mais qui, comparés à ceux de la génération précédente, sont en recul. Selon les données du NPD Group citées par TechCrunch, ces consoles se sont vendues à environ 2 millions d'unités au total pour le seul mois de janvier 2007 en Amérique du Nord, dont 436.000 pour la Wii, 294.000 pour la Xbox One et 244.000 pour la PS3. En comparaison, seules 700.000 consoles (current et next-gen) ont été vendues en janvier 2014, dont 271.000 PS4, 141.000 Xbox One et...49.000 Wii U.

La PS4, Xbox One ou Wii U pris en tenaille entre le PC et le mobile

Le marché des consoles semble bel et bien se contracter. Certes, la crise financière est depuis passée par là, érodant le pouvoir d'achat. Certes, la Wii U se révèle être un relatif échec commercial. Certes... Mais il semble y avoir d'autres forces à l'oeuvre. La concurrence du jeu sur mobile ou sur navigateur (Angry Birds, Candy Crush...), le fait que les PC ou les smartphones gagnent en puissance plus régulièrement que les consoles... De plus, pour la première fois dans l'histoire de l'industrie, on peut trouver bien plus puissant que les processeurs de ces consoles (PS4 ou Xbox One), et ce à des coûts très bas. Ainsi, les casuals vont sur mobile tandis que les hardcore gamers choisissent le PC. De plus, le choix de jeux sur console s'amoindrit : adieu les titres plus petits qui pouvaient percer au profit du PC, et au bénéfice des blockbusters qui sont souvent des suites jugées lassantes (Assassin's Creed pour ne nommer que lui).

Pensez-vous qu'il s'agit d'une crise passagère ou au contraire durable ?