Prix Renaudot : Scholastique Mukasonga récompensée à la surprise générale

Alors qu'elle ne figurait pas dans la sélection, la Rwandaise Scholastique Mukasonga a surpris en recevant le prix Renaudot pour « Notre-Dame du Nil ». Un roman mettant en scène des jeunes filles tutsis dans un pensionnat majoritairement hutu, à l'aube du génocide rwandais.
A lire aussi
Bac général 2018 : où consulter ses résultats par Internet ? (carte interactive Studyrama)
brevet / bac
Bac général 2018 : où consulter ses résultats par...


L'auteure rwandaise Scholastique Mukasonga a reçu le Prix Renaudot pour son ouvrage « Notre-Dame du Nil ». Notre-Dame du Nil est un pensionnat rwandais, perché sur une montagne, dans lequel sont envoyées les filles de diplomates et de militaires tutsis pour soigner leur éducation. Un établissement tenu par des sœurs et soumis à un quota de 10% d’élèves tutsis. Mais dans ce lycée de jeunes filles, c’est la majorité hutu qui règne, avec le lot d’humiliations et de vexations infligées aux élèves tutsies, sous le regard impassible et indifférent des sœurs belges et professeurs français.

Scholastique Mukasonga a perdu sa famille entière lors du génocide rwandais de 1994. C’est avec des témoignages et des souvenirs, que cette auteure vivant en France depuis plus de 30 ans, retrace le fil dramatique d’une tragédie. Notre-Dame du Nil est la genèse d’un génocide, la montée des marches vers l’horreur.

Extrait : « La Mort a établi son règne sur notre pauvre Rwanda. Elle a son projet. Elle est décidée à l’accomplir jusqu'au bout. Je reviendrais quand le soleil de la vie brillera à nouveau sur notre Rwanda. »

Salima Bahia

Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Rentrée littéraire 2012 : Colombe Schneck, « La réparation » (vidéo)
Rentrée littéraire : "Tigre, tigre !" de Margaux Fragoso
Génocide rwandais : le rapport qui change tout