Le Grand 8 : pour Audrey Pulvar, ce n’est pas du journalisme

Le Grand 8 : pour Audrey Pulvar, ce n’est pas du journalisme
Le Grand 8 : pour Audrey Pulvar, ce n’est pas du journalisme
Alors que pour Laurence Ferrari se voir refuser la carte de presse en 2013 est « une aberration », pour Audrey Pulvar cette décision était attendue. Dans « La Dernière interview », celle-ci a en effet déclaré que son activité relevait plus de l'« infotainment » que du journalisme.
A lire aussi


L’équipe du Grand 8 n’a plus de carte de presse. La commission de la carte qui les délivre chaque année a en effet décidé de ne pas les renouveler. Pour Laurence Ferrari, qui a réagi sur Twitter, « c’est une aberration ». L’ancienne journaliste de TF1 a par ailleurs, indiqué au Petit Journal qu’elle était « en colère pour (s)on équipe » et ferait appel de cette décision au nom de l’ensemble de ses collaborateurs.

Audrey Pulvar, pour sa part, interrogée dans « La Dernière interview », s’est elle aussi exprimée sur cette question, et pour elle cette décision était attendue. Elle a ainsi affirmé ne plus avoir de carte de presse, parce qu’elle ne l’avait pas « volontairement demandée » depuis deux ans. Pour elle, son activité actuelle ne relève en effet pas du journalisme mais de « l’infotainment ». Elle a, en revanche, précisé que d’autres personnes sur cette émission avaient « un vrai boulot de journaliste » et qu’ils ne méritaient pas « ce qui leur arrive ».

Roselyne Bachelot avait elle de son côté affirmé au magazine du Monde, M., en février dernier, avoir l’intention de demander sa carte de presse. « Je suis une journaliste engagée, et alors ? D8 me demande justement de donner mon avis. Et puis, tout le monde sait que Laurent Joffrin est de gauche et Yvan Rioufol de droite, et ça ne gêne personne. En général, quand je dis ça, on me rétorque : "Ah oui, c'est vrai". »

VOIR AUSSI

Le Grand 8 : Hapsatou Sy promet échanges "musclés" et infos "croustillantes"
Laurence Ferrari : Le Grand 8 est l'émission "d'une bande de copines"
Le Grand 8 : 4 (bonnes ou mauvaises) raisons de regarder le show de Ferrari et ses copines