Cheerios : une publicité réveille le racisme des internautes américains - vidéo

Cheerios : une publicité réveille le racisme des internautes américains - vidéo
Cheerios : une publicité réveille le racisme des internautes américains - vidéo
Aux États-Unis, une publicité vantant les bienfaits pour le cœur des céréales Cheerios provoque la grogne des internautes. Ces derniers reprochent à la marque d'avoir choisi un couple mixte, composé d'un père à la peau noire, d'une mère à la peau blanche et d'une petite fille métisse.
A lire aussi


Aux États-Unis, les couples dits « mixtes », composés de personnes dont les origines diffèrent, sont de plus en plus nombreux. Paradoxalement, ces ménages sont inexistants dans les publicités. Une seule explication à  cette réalité, pour Laura Ries, auteur de plusieurs ouvrages sur le marketing  et les stratégies des marques : « La plupart des grosses compagnies ne veulent pas prendre beaucoup de risques », explique-t-elle à l’agence La Presse Canadienne. Et d’ajouter : « Il est facile pour des personnes anonymes de critiquer sur Internet, et les entreprises n’aiment pas que les gens leur crient après. »

Pour témoigner de l’évolution de cette situation familiale, l’entreprise alimentaire General Mills, propriétaire de la marque Cheerios, a donc mis en scène un couple mixte dans sa dernière publicité vantant les bienfaits pour le cœur de ses céréales. Problème, certains internautes n’ont pas apprécié ce choix, se laissant aller, sur le site de partage de vidéos YouTube sur lequel avait été posté le spot publicitaire, à des commentaires indignés et racistes.

Sut Twitter, Larry King, le célèbre animateur américain de télévision a lui aussi poussé son coup de gueule ; mais c’était pour exprimer son mépris à l’égard des réactions des internautes. « C'est incroyable que des gens protestent contre la pub Cheerios, qui met en scène un couple noir/blanc -mon Dieu on est en 2013- les préjugés sont stupides ! », a-t-il posté via son compte @kingsthings. Quant à la marque, si, devant la véhémence des propos, elle a préféré demander la  désactivation de la section commentaires, elle soutient bec et ongles sa famille fictive qui n’est autre que « le reflet d’une famille américaine », a fait savoir Camille Gibson, vice-présidente du marketing pour Cheerios.



VOIR AUSSI

Racisme : Marine Le Pen va-t-elle perdre son immunité parlementaire ?
Le racisme détectable grâce à un scanner du cerveau ?
Tintin raciste aux yeux des Suédois : tous ses albums censurés
Victoria's Secret : sa lingerie "Little Geisha" est-elle raciste ?