Léa Seydoux nue : Lui mise sur le glam' et l'irrévérence en Une - photo

Léa Seydoux nue : Lui mise sur le glam' et l'irrévérence en Une - photo
Léa Seydoux nue : Lui mise sur le glam' et l'irrévérence en Une - photo
Dans cette photo : Frédéric Beigbeder
L'inoubliable magazine masculin « Lui » fait son grand retour le 5 septembre, avec à sa tête Frédéric Beigbeder. Et pour la première Une de cette nouvelle formule, Léa Seydoux pose en tenue d'Eve. Multipliant les couvertures après Télérama et Jalouse, l'actrice fait une rentrée remarquée.
A lire aussi
Cette photo d'Harvey Weinstein menotté fait le buzz pour une excellente raison
News essentielles
Cette photo d'Harvey Weinstein menotté fait le buzz pour...


Le magazine Lui, historique et célèbre pionnier de la presse masculine, fera son grand retour le 5 septembre. Il avait disparu des kiosques en 1994. À sa tête, on retrouve l’écrivain Frédéric Beigbeder, qui promet un magazine mixte. Mais pour le premier numéro de cette nouvelle formule, qui mieux que Léa Seydoux pouvait donner à la Une son caractère sexy et gentiment irrévérencieux ?

Léa, star de la rentrée

Debout, main sur la hanche façon pin-up et regard langoureux, l’actrice française ne cache rien de sa plastique, posant devant un miroir qui reproduit la couverture à l'infini. Simplement recouverte d’un drap bleu transparent, elle se cache pudiquement le sexe. L’actrice fait une rentrée médiatique très remarquée, à l’affiche de La Vie d’Adèle, palme d’or du dernier Festival de Cannes, elle est également en couverture du magazine Jalouse et de Télérama.

Drôle et libre

Si Léa Seydoux a été choisie pour faire la première couverture de charme du Lui 2013, elle est précédée d’un bon nombre de belles femmes qui n’ont pas hésité à faire tomber la culotte, parmi lesquelles Jane Birkin ou Jane Fonda. Attention cependant : Lui n’est pas un magazine de charme qui se contente de déshabiller les femmes. Si quelques photographes de renom signent des séries un peu hot, le magazine offre également des papiers de qualités signés de grandes plumes. Comme le résume Beigbeder dans les colonnes du Figaro, Lui est un journal « drôle et libre ». Pour en savoir plus, rendez-vous en kiosque le 5 septembre. 

VOIR AUSSI

Léa Seydoux et les lesbiennes moins belles que les hétéros : petit malentendu ou grosse maladresse ?
"La Vie d'Adèle" : la Palme d'or interdite aux moins de 17 ans aux États-Unis