Frédéric Beigbeder : le magazine "Lui" et les autodafés sous Hitler

Frédéric Beigbeder : le magazine "Lui" et les autodafés sous Hitler
Frédéric Beigbeder : le magazine "Lui" et les autodafés sous Hitler
Dans cette photo : Frédéric Beigbeder
Le directeur de la rédaction de « Lui » a comparé, dans une interview, le fait de brûler un exemplaire de son magazine aux autodafés organisés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Une provocation de plus pour l'auteur du « Manifeste des 343 salauds ».
A lire aussi
Un magazine japonais dresse une liste des universités où "choper facilement"
News essentielles
Un magazine japonais dresse une liste des universités où...

Frédéric Beigbeder est passé maître dans l’art de la provocation. L’auteur du « Manifeste des 343 salauds », qui a depuis répondu à la polémique dans Le Monde et Le Point, fait des siennes dans une interview au journal espagnol El Pais, consacrée à la renaissance de Lui, le magazine pour « les connards d’hétérosexuels », qu’il dirige depuis peu.

Lui, une « oeuvre dissidente »

Évoquant les critiques adressées à son magazine dans El Pais, l’auteur de 99 francs fait dans le point Godwin. « Une fille a brûlé un exemplaire de Lui et a posté une vidéo sur Internet, ça m'a rappelé les autodafés d'Hitler contre les œuvres dissidentes », déclare-t-il. Il fait référence à un article publié sur le site du magazine Vice peu après la sortie du premier numéro de la nouvelle version de Lui. Celui-ci était intitulé : « Le magazine Lui version 2013 est l’ennemi des femmes et des hommes civilisés - Et je vous conseille de le brûler. » Décidément, Frédéric Beigbeder n’a peur de rien...

VOIR AUSSI

« Touche pas à ma pute », la pétition qui défend la prostitution
« Pour ou contre Hitler ?»: le sondage du Point.fr qui fait débat
Lui met Léa Seydoux nue en une de son premier numéro
Lars Von Trier dérape sur Hitler et Israël