Frédéric Beigbeder : le magazine "Lui" et les autodafés sous Hitler

Frédéric Beigbeder : le magazine "Lui" et les autodafés sous Hitler
Frédéric Beigbeder : le magazine "Lui" et les autodafés sous Hitler
Dans cette photo : Frédéric Beigbeder
Le directeur de la rédaction de « Lui » a comparé, dans une interview, le fait de brûler un exemplaire de son magazine aux autodafés organisés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Une provocation de plus pour l'auteur du « Manifeste des 343 salauds ».
A lire aussi

Frédéric Beigbeder est passé maître dans l’art de la provocation. L’auteur du « Manifeste des 343 salauds », qui a depuis répondu à la polémique dans Le Monde et Le Point, fait des siennes dans une interview au journal espagnol El Pais, consacrée à la renaissance de Lui, le magazine pour « les connards d’hétérosexuels », qu’il dirige depuis peu.

Lui, une « oeuvre dissidente »

Évoquant les critiques adressées à son magazine dans El Pais, l’auteur de 99 francs fait dans le point Godwin. « Une fille a brûlé un exemplaire de Lui et a posté une vidéo sur Internet, ça m'a rappelé les autodafés d'Hitler contre les œuvres dissidentes », déclare-t-il. Il fait référence à un article publié sur le site du magazine Vice peu après la sortie du premier numéro de la nouvelle version de Lui. Celui-ci était intitulé : « Le magazine Lui version 2013 est l’ennemi des femmes et des hommes civilisés - Et je vous conseille de le brûler. » Décidément, Frédéric Beigbeder n’a peur de rien...

VOIR AUSSI

« Touche pas à ma pute », la pétition qui défend la prostitution
« Pour ou contre Hitler ?»: le sondage du Point.fr qui fait débat
Lui met Léa Seydoux nue en une de son premier numéro
Lars Von Trier dérape sur Hitler et Israël