Guillaume Canet réalise un court-métrage contre l’alcool au volant

Guillaume Canet réalise un court-métrage contre l’alcool au volant
Guillaume Canet réalise un court-métrage contre l’alcool au volant
Dans cette photo : Guillaume Canet
Pour sensibiliser les automobilistes sur les dangers de l’alcool au volant, Guillaume Canet a réalisé « Ivresse » un court-métrage en collaboration avec l’association Ferdinand et Vinci Autoroutes. Ce clip « ni moralisateur, ni vieillot » sera diffusé dans les salles de cinéma et à la télévision à compter du mercredi 11 décembre.
A lire aussi


En France, l’alcool reste première cause d’accident sur la route, en particulier chez les jeunes : 26% des accidents mortels dus à l’alcool concernent les 18-24 ans, selon les chiffres de la Sécurité routière. Pour sensibiliser les jeunes automobilistes aux dangers de la conduite en état d’ébriété avant la période des fêtes de fin d’année, l’acteur et cinéaste Guillaume Canet a réalisé Ivresse, un court-métrage en collaboration avec l’association Ferdinand du comédien Patrick Chesnais et la Fondation Vinci Autoroutes.

Un clip diffusé du 11 au 18 décembre au ciné et à la télé

Ce court-métrage de deux minutes sera diffusé à partir du mercredi 11 décembre durant une semaine sur certaines chaînes de télévision (France 2, BFM TV, NRJ12 et les chaînes du groupe M6), ainsi que dans les salles de cinéma. Ivresse met en scène un couple de jeunes, interprété par Juliette Dol et Sébastien Magne dans de brèves séquences de la vie quotidienne. Ils sont jeunes et amoureux, et pensent avoir la vie devant eux. Pourtant, un verre de trop avant de prendre le volant va tout faire basculer. Le clip choc se termine sur un écran noir, avec comme seuls sons des cris et le bruit de la tôle qui se déchire. Et, enfin, l’apparition, en lettres blanches, des mots : « Amuse-toi, mais reste en vie ».

«C'est un peu plus qu'un film sur la sécurité routière, estime Guillaume Canet. L’idée, c’est d’essayer de faire réagir les jeunes sans être moralisateur, ni être vieillot. » Pari tenu pour le jeune réalisateur, qui s’est lancé bénévolement dans le projet à la demande du comédien Patrick Chesnais, dont le fils Ferdinand est mort dans un accident de la route lié à l’alcool en 2006. « On ne peut pas ne pas être touché par sa démarche et par le drame qu’il a vécu en tant que père, confie Guillaume Canet. Je suis moi-même un jeune père et je ne suis pas insensible à tout ça. Le peu de personnes que ça sensibilisera, ce sera toujours ça », estime-t-il.

Dès mercredi, Ivresse sera également disponible sur la plate-forme www.roulons-autrement.com créée par la Fondation Vinci Autoroutes, et qui rassemble les spots de sécurité routière du monde entier.