Kaboul Kitchen saison 2 : Gilbert Melki assure le show - Spoilers

Kaboul Kitchen saison 2 : Gilbert Melki assure le show - Spoilers
Kaboul Kitchen saison 2 : Gilbert Melki assure le show - Spoilers
Rien de mieux pour commencer l’année que de retrouver Gilbert Melki et sa bande dans des nouvelles aventures en Afghanistan ! Le lundi 13 janvier 2014, Canal + proposait à ses abonnés la saison 2 de Kaboul Kitchen en diffusant les trois premiers épisodes. Notre contributrice spécialisée dans les séries télévisées nous donne son opinion !
A lire aussi
Mentalist Saison 6 : des spoilers sur Van Pelt et Rigsby
star
Mentalist Saison 6 : des spoilers sur Van Pelt et Rigsby

La saison 2 de Kaboul Kitchen a débarqué sur nos écrans ce lundi 13 janvier sur Canal +. J'étais devant mon poste et j’ai trouvé les deux premiers épisodes assez convaincants, le troisième étant simplement "correct". La transition entre la saison 1 et la saison 2 est réussie, et le premier épisode introduit, sans incohérence, une nouvelle intrigue prometteuse.

Voici quelques raisons pour vous inciter à continuer de fréquenter le Kaboul Kitchen !

Gilbert Melki toujours au top !


Dès les premières minutes, Gilbert Melki assure le show et on prend plaisir à retrouver son personnage, Jacky, un homme un peu nerveux et obsédé par son restaurant et l’argent. L’acteur porte la série avec succès.

Le colonel en force


Personnage très apprécié, le colonel Amanullah est de retour en pleine forme avec son humour limite et ses fautes de français. L’acteur Simon Abkarian a été une véritable révélation dans la saison 1, alors c’est avec plaisir que l’on retrouve son personnage loufoque dans un deuxième volet. Il semblerait qu’il soit bien plus présent qu’auparavant et on ne boude pas notre plaisir. C’est un personnage clef devenu aussi emblématique que son héros.

Le Kaboul Kitchen à l’américaine ?


Les américains s’invitent dans la partie et ça promet des situations comiques ! Jacky rencontre Harvey (David Gasman) accompagné de son garde du corps (très américain) qui représente le gouvernement des Etats-Unis. Les protagonistes américains sont caricaturaux mais laisse quand même échapper quelques rires. Cette intrigue propose une dynamique intéressante à ce nouvel opus des aventures de Jacky.

Des nouveaux personnages prometteurs


Qui dit nouvelle saison, dit nouveaux personnages qui entrent en scène. Deux protagonistes féminins ont attiré mon attention : la psychiatre, lieutenant Gabrielle (Anne Azoulay) et Lala (Karina Testa), fille du colonel Amanullah. La psy semble être là pour faire craquer Jacky car il a plutôt l’air de se porter comme un charme pour un homme qui vient de se faire enlever. Elle apparaît donc comme un « rôle prétexte » pour introduire une éventuelle romance, mais pourquoi pas ! Lala est introduite dans l’épisode 3, elle défend la condition féminine et tient tête à son père. Sa présence humanise le colonel car elle semble avoir un ascendant sur son père qui laisse espérer une nouvelle facette du personnage de Simon Abkarian.

L’humour d’Habib


Personnage comique par excellence, Habib est indispensable à la série. Chacune de ses répliques provoque le rire. Même sa façon de courir est rigolote ! L’acteur Fayçal Aziz est tout simplement parfait dans le rôle. Néanmoins, il semblerait que ce brave Habib ne soit pas aussi simplet qu’il n’y paraît...

C'est donc un début de saison 2 encourageant ! Après ces trois épisodes, on veut continuer l’aventure au Kaboul Kitchen. Alors, rendez-vous la semaine prochaine sur Canal Plus (et en replay si vous avez loupé ce début de saison).



Retrouvez encore plus de critiques de séries et des interviews sur le blog Lubie-en-Série !