Dieudonné - Quenelle, sionisme, Le Pen, Elie Semoun… : il se confie à "Causeur"

Dieudonné - Quenelle, sionisme, Le Pen, Elie Semoun… : il se confie à "Causeur"
Dieudonné - Quenelle, sionisme, Le Pen, Elie Semoun… : il se confie à "Causeur"
Dans cette photo : Elie Semoun
Le fanzine « Causeur », plutôt confidentiel, se fait un gros coup de pub ce mois-ci en faisant sa Une sur l’« ennemi comique numéro 1 » Dieudonné. Interrogé par Elisabeth Levy dans son « quartier général » d’un village d’Eure-et-Loire, l’homme est revenu sur les polémiques de ces dernières semaines mais aussi sur cet étrange combat qui l’anime dans une interview de 5 pages dont nous avons extrait quelques passages.
A lire aussi

Si ces cinq pages d’entretien relues et validées par Dieudonné (lequel n’en aurait pas changé un seul mot) abordent bien des sujets, le propos de l’humoriste, lui, reste flou et unilatéral, si bien qu’il semble  ici difficile et vain d’en faire la synthèse. C’est pourquoi nous avons décidé d’en extraire quelques phrases saillantes, lesquelles confirment pour la plupart ce qu’on savait déjà de l’inventeur de la quenelle, et traduisent de cette énième prise de parole par l’homme qui « n’a aucun remords ».

- (à propos de son spectacle « Le Mur ») « Je n’ai absolument aucun remords »

- « Je ne me sens pas du tout antisémite »

- « Il y a des gens comme Jésus qui naissent juifs et qui vont devenir autre chose, tant mieux pour eux ! »

- « J’assume parfaitement ma relation amicale avec Jean-Marie Le Pen »

- « Je n’ai pas de contact avec Marine, mais je garde toute mon estime à Jean-Marie Le Pen » (le parrain d’un de ses enfants ndlr). « C’est pratiquement le seul homme politique qui m’a soutenu alors que j’étais lynché en place publique »

- « Soral n’a pas la même histoire que moi, mais il fait un travail sur lui-même. Il a compris que les « islamo-bamboulas » n’étaient pas le problème de la France ».

>>Nicolas Bedos fait une merguez à Dieudonné chez Laurent Ruquier (vidéo) <<

- « Israël est le seul pays au monde où il y a des bus pour les Noirs et pour les Blancs. »

- « On a le droit d’aimer cet Etat fondé sur un racisme absolu mais, personnellement, je n’y foutrai pas les pieds. »

- « Le CRIF et la Licra […] instrumentalisent l’antisémitisme pour justifier leur propre existence. Leur paranoïa me fatigue. »

- (« Croyez-vous à l’authenticité du génocide juif ? ») « Je ne suis pas du tout spécialisé dans ces choses-là. »

- « Je n’associe pas du tout la quenelle aux Juifs. Mais si certains ont envie de le faire, pourquoi pas ? »

- « Faire une quenelle est un geste potache qui n’a provoqué aucun acte de violence, sinon de la part des hystériques de la LDJ. En s’en prenant à de jeunes « quenelliers », les membres de cette milice ont franchi la limite. »

"Elie Semoun, mon ami d'enfance pour lequel j'ai toujours beaucoup d'affection."

Enfin, sur Elie Semoun, son comparse d’autrefois, auquel il reproche « une sorte d’humour un peu industriel sur des sujets faciles » : « Mon ami d’enfance [Elie Semoun] pour lequel j’ai toujours beaucoup d’affection. Malheureusement, [il ] se complaît dans une certaine bourgeoisie du show-business. »