Julie Andrieu ne s'intéresse pas vraiment à ses audiences

Julie Andrieu ne s'intéresse pas vraiment à ses audiences
Julie Andrieu ne s'intéresse pas vraiment à ses audiences
Aux commandes de l’émission « Les carnets de Julie » sur France 3 depuis deux saisons, Julie Andrieu était l’invité du « Buzz Média Orange-TV Magazine » cette semaine. Elle s’est notamment confiée sur son rapport aux audiences.
A lire aussi


Passée par Téva, TF1 et France 5, Julie Andrieu anime chaque samedi depuis 2012 « Les carnets de Julie » sur France 3. Un rendez-vous culinaire qui attire à chaque numéro entre  1,3 et 1,5 millions de téléspectateurs.   Et alors que son émission hebdomadaire sera diffusé en prime time à quatre reprises cette saison (le premier prime ayant été diffusé le 12 novembre), celle qui rêve de travailler avec Thierry Marx a expliqué sa vision de son émission sur le plateau du Buzz Média Orange- TV Magazine.

« Mon émission n’est pas faite pour accrocher le téléspectateur »

Et là où de nombreux animateurs se montrent obsédés par leurs audiences, Julie Andrieu est plutôt sereine. « On a tous envie que ça marche parce que c’est une émission qui nécessite beaucoup d’énergie pour toute l’équipe. On a fait de notre mieux. Il y a un moment où il faut accepter de lâcher le bébé et il fait sa vie. Il y a de très bonnes émissions qui ne rencontrent pas vraiment leur audience ou en tout cas, pas une audience suffisante par rapport aux diffuseurs. Et inversement, il y a des programmes qui parfois ont un coup d’éclat insoupçonné », analyse-t-elle. Et de poursuivre : « Moi je ne m’attache pas à ça, tout en sachant que si ça ne marche pas, il y a un moment où ça va s’arrêter. Mais disons que je ne fais pas un programme pour que ça marche parce que c’est la meilleure façon de faire mal, de se trahir et de trahir le téléspectateur. Je fais ce qui me plaît en essayant de conjuguer les talents qui sont autour de moi. Je suis productrice, coproductrice avec Pierre-Antoine Capton, ce qui me permet de composer un peu plus mon programme que si j’étais une simple animatrice. Je fais quelque chose que j’espère sincère, que j’espère correspondre à ce que les gens attendent. Maintenant, il n’est pas fait pour accrocher le téléspectateur : Il est fait pour plaire ». Et au vu des audiences en progression des « Carnets de Julie », le contrat semble rempli.